Le choix de la rédaction

bok_le_meme_ciel_une
ibrahimmaalouf2011_2_denisrouvre_bi_une
dav_md_cig_ltded_oro_10s_box_14558
pb-2013_yann_revol_une
cine17

ÉDITO

Les (sept) péchés capitaux

siphra Rassurez-vous, je ne suis pas tombée sous le joug d’une quelconque secte et je ne me la joue encore moins grenouille de bénitier, mais il y a longtemps que, chez Trajectoire, nous avions envie d’illustrer la turpitude de ce bas monde, côtoyant les plus belles créations le plus souvent dans l’indifférence générale. Alors, pour imaginer ce numéro de septembre, j’avais envie de revenir sur les sept péchés capitaux en les revisitant. Marronnier millénaire mais toujours d’actualité, ils rythmeront cette éditon de rentrée, où il n’y a pas un péché plus grave qu’un autre, mais plutôt un péché qui entraîne les autres! L’orgueilleux: imbécile prétentieux, il aime être reconnu sans avoir à s’assurer de ses qualités personnelles et adore abuser de son pouvoir avec mépris et bonne… attention! «Si haut qu’on monte, on finit toujours par des cendres», prévenait Henri Rochefort. L’avare cherche le plus souvent à frustrer, tout en jouant avec ce pouvoir de garder ou de donner… «L’important dans la vie, ce n’est pas d’avoir de l’argent, mais que les autres n’en aient pas», disait très «pertinemment» Sacha Guitry. Le luxurieux (rendez-vous pages 40 et 108) est dans la compulsion, la possession. Sexe, drogue et rock, les exemples d’insatiabilité vers la déchéance sont nombreux, mais n’est-ce pas le plus capiteux des péchés capitaux? Cela dit, «un homme plein de vices finit toujours un jour ou l’autre sous écrou», prophétisait Marc Escayrol. De l’envieux, le plus amusant est d’observer cette peur lancinante qu’il a que quelqu’un quelque part soit heureux. Devant sa propre médiocrité et son besoin de reconnaissance, je lui soufflerais simplement: «L’herbe n’est pas plus verte ailleurs.» Petit chef pervers, salaud ou sadique, le coléreux prend plaisir à faire souffrir, que ce soit physiquement ou moralement. Il n’a plus de limite, car sa bouche se met à fonctionner plus rapidement que son esprit… on imagine le résultat! Au gourmand – la gourmandise étant, selon Balzac, le péché des moines vertueux –, je conseillerais, en empruntant les mots de Francis Blanche, de préférer «le vin d’ici… à l’eau de là»! Au paresseux, enfin, qui associe complaisance molasse et manque de respect pour l’autre, je préconiserais de «ne pas remettre à demain ce qu’il pourra faire après-demain»! Alphonse Allais approuverait. Alors, bonne découverte, bonne lecture and… love it! Siphra M.

Trajectoire N° 116

TRAJECTOIRE est devenu, ces dernières années, le magazine ayant le plus d’abonnés payants en Suisse romande… Ce qui nous pousse à l’excellence. A la fois élitiste, qualitatif et indépendant, il s’adresse principalement aux leaders d’opinion.

Cover115_Acceuil

Disponible en kiosque

100% d’abonnés à fort pouvoir d’achat
75% de rédactionnel
25 ans de glamour

Feuilletez-le!

Abonnez-vous!

cine17