Jean-Claude Biver par lui-même, 2016

Jean-Claude Biver par lui-même, 2016

Le grand patron  du pôle horloger LVMH (Tag Heuer, Hublot, Zenith) fascine, agace parfois, mais ne laisse personne indifférent. Personnage public ultra-médiatisé, fonceur et marketeur de génie, il nous a accordé cinq minutes de son temps pour une interview vérité en 20 questions.

Par Siphra Moine-Woerlen

Une chose que vous détestez chez les autres? Le mensonge, la trahison.

Une chose que vous détestez chez vous? Mon impatience.

Votre première montre? Une Omega Constellation, reçue de mon grand-père à 8 ans.

La première fois que vous êtes tombé amoureux? J’avais 12 ans, mais je ne me suis jamais déclaré.

Une chose que vous vous interdisez? Enfreindre l’éthique et être égoïste.

Une activité que vous aimeriez faire plus souvent? Du sport! (Rire)

Où aimeriez-vous être en ce moment? Ici. (Nous sommes dans son bureau à Nyon)

Le meilleur conseil que l’on vous ait donné? Oser.

Le pire? Les conseils qui m’ont freiné.

Votre principal trait de caractère? Optimiste, visionnaire, entrepreneur.

Votre devise? Je crois en l’amour.

Etes-vous croyant? Oui, puisque je crois en l’amour et que Dieu est amour.

Un cadeau que vous aimeriez offrir? Ce qui est fait maison ; mon fromage, par exemple.

Un remède anti-stress? Le sport? (Rire)

Votre casting idéal pour un dîner? Ma femme, mes cinq enfants, avec un bon verre de vin rouge et du poulet grillé.

Un péché mignon? La gourmandise.

Un ennemi? Les menteurs.

Finissez la phrase «j’aurais aimé être…» … Celui que je suis.

Votre monde connecté? Mes mails; j’y suis accro.

Le mot de la fin? Merci, Siphra!

Ce contenu a été rédigé par Publié dans  CHOIX DE LA RÉDACTION, RENCONTRES par , Mots-clés:

A propos de l'auteur

Siphra Moine-Woerlen