Etablissement premium occupant deux bâtiments historiques près de la Vieille-Ville, les Hôtels de la Cigogne et Longemalle font figure de légendes à Genève. Deux adresses intimistes au passé prestigieux, mais discrètes, à l’égal du maître de la maison, Philippe Vuillemin.

Interview Siphra Moine-Woerlen

Vous êtes un homme multiple, à la fois manager, maître de maison et délégué suisse des Relais & Châteaux. Comment concilie-t-on cela ?
En définissant des priorités et en ayant la chance d’avoir une équipe solide et fiable. Je m’autorise aussi de temps en temps quelques plages de liberté, de façon à décompresser. C’est indispensable à mon équilibre.

Le principal trait de votre caractère?
De la rigueur, de l’humilité et une certaine réserve. J’ai toujours eu comme mantra de me mettre au service des autres; c’est d’ailleurs pour cela que j’ai choisi le métier d’hôtelier!

Comment faites-vous pour anticiper les désirs de plus en plus exigeants des voyageurs?
J’essaie simplement d’être précis et je m’applique à respecter les détails. Les clients doivent ressentir une atmosphère et un service optimal tout en douceur.

Pour vous, l’élégance, c’est…
Avoir de la retenue et de l’empathie.

Ce qui vous agace le plus?
Les personnes qui se plaignent sans cesse et qui se mettent en avant. C’est pénible!

Un endroit qui vous ressemble?
Une prairie du Jura.

Une phrase qui vous déstabilise?
Une critique… Quand elle est justifiée!

Un endroit où vous aimeriez vous évader?
L’ Afrique du Sud, avec ma famille au milieu des animaux. C’est un rêve auquel j’accorde une grande importance. Un rêve qui deviendra réalité lorsque mon petit dernier sera en âge.

Ce contenu a été rédigé par Publié dans  RENCONTRES par , Mots-clés:

A propos de l'auteur

Siphra Moine-Woerlen