Amigxx expose pour une première fois à Genève les oeuvres de Fernando de la Rocque et de Catherine Rebois, autour d’une réflexion sur l’identité.

Catherine Rebois a enregistré le processus de métamorphose d’une personne avec sa nouvelle série, Entêtement – 7 images, 70×70 cm, N&B, tirages argentiques sur papier baryté – Dans ce nouveau travail photographique, Catherine Rebois se réfère à l’expérience en tant que re-connaissance.

Par un acte qui semble aujourd’hui banal, Catherine Rebois tente de transcrire combien la question de l’identité est prépondérante. Elle questionne à la fois l’image, mais se sert également d’un certain potentiel photographique. L’image a du mal à se définir, l’environnement apparaît puis se trouble, il n’y a rien de stable, rien de résolu. C’est l’expérience qui conduit, éventuellement construit ou déconstruit. C’est une saisie fragmentaire et une exaltation de la recherche de sens. La question reste jusqu’ou sommes nous “étrangers à nous-même“, comme l’exprime Julia Kristeva, car l’étrangeté n’est pas ailleurs qu’en nous. Il s’agit d’être attentif à l’autre qui sommeille en nous, glissant entre présence et absence.

Fernando de la Rocque utilise la broderie, la peinture et le dessin pour présenter ses agglomérations et combinaisons sensuelles, organiques et joyeuses. Pour Amigxx l’artiste a exécuté son premier tapis brodé qui est sa plus grande broderie jamais réalisée, ainsi que des dessins inédits sur papier coton. Avec 240 x 170 cm, le Kilim indien cru a gagné 2,5 km de laine rouge pour composer la pièce « Tree life ».

Fernando a brodé chaque jour dès 7h du matin, pendant 3 mois pour concevoir son chef-d’oeuvre. Selon Henry Allsopp (Philips de Pury auctioneer) : “Fernando de La Rocque’s series of drawings, sculptures, accumulated objects, videos andmixed media seek to restructure our notion of contemporary urban art through a variety of forms. He is continually drawn to explore forbidden subjects, and ways to subvert them; his erotic drawings have been applied to many media, from tiles to tea sets to clothing. By pairing traditionally controversial subject matter with such innocuous materials, he provokes discomfort, certainly – but also humour.

Nous vous invitons à plonger dans cette expérience à l’espace_L.

Ce contenu a été rédigé par Publié dans  A LA UNE, AGENDA, ART & DESIGN par , Mots-clés:

A propos de l'auteur

Communiqué