La beauté fascinante des profondeurs et le sentiment de liberté de l’univers sous-marin ont toujours attiré les hommes. Quand vient l’instant du contact avec l’eau salée, lorsque la pression s’intensifie à mesure que l’on s’approche des grands fonds, quand la lisibilité d’une information devient une question de survie, les montres de plongée Bell & Ross offrent des réponses adaptées à ses utilisateurs qui évoluent dans un environnement aussi fascinant que dangereux.

L’expertise maritime de Bell & Ross est née d’une convergence de connaissances et de savoir-faire entre designers, maîtres horlogers et professionnels du milieu sous-marin. La nouvelle montre de plongée Bell & Ross BR 03-92 Diver écrit un chapitre inédit de l’histoire qu’entretient la marque avec l’univers océanique.

LES SPÉCIFICITÉS TECHNIQUES AUX NORMES SUISSE
Ne peuvent prétendre au nom de plongeuse ou «diver» que les modèles répondant à certaines exigences définies par la norme internationale ISO 6425. Les douze pages du cahier des charges de l’Organisation internationale de normalisation (ISO) relatif aux montres de plongée listent en effet avec précision les qualités indispensables d’une «montre-bracelet devant résister à une plongée dans l’eau à une profondeur d’au moins 100 mètres et disposant d’un système de contrôle du temps».

Ainsi, les exigences générales d’une montre de plongée professionnelle reconnue comme telle par la norme ISP 6425 sont – entre autres – une étanchéité minimum de 100 mètres, la présence d’un dispositif de présélection du temps (une lunette tournante unidirectionnelle et graduée 60 minutes) devant être protégé contre une rotation involontaire ou une mauvaise manipulation.

En plongée, la lisibilité des indications d’une montre est essentielle, voire souvent vitale. Par conséquent, les index doivent pouvoir se lire aisément à une distance de 25cm dans l’obscurité. Parallèlement, l’indication de l’aiguille de l’heure doit se distinguer de l’aiguille des minutes; laissant les minutes plus lisibles pour un meilleur calcul du temps en plongée. La montre doit être contrôlée et passer des tests de robustesse de ses attaches, de résistance aux coups, aux chocs thermiques à l’eau salée ainsi qu’à la surpression… pour n’en citer que quelques-uns.

Ce contenu a été rédigé par Publié dans  A LA UNE, JOAILLERIE & HORLOGERIE par , Mots-clés: ,

A propos de l'auteur

Communiqué