Depuis le mois de janvier, un écrin brille rue du Port, en plein centre-ville de Genève. Enfermées dans un boîtier végétal, des préciosités d’or rose, jaune ou blanc, des gemmes colorées et des diamants étincelants se dissimulent dans la boutique Fairydust. 

 

Nouvel écrin de délicatesse à Genève

Adresse intimiste imaginée par Sarah Kermiche, Fairydust est un écrin entièrement dédié aux accessoires précieux. Ouvert en janvier dernier, la boutique ne propose que des marques de créateurs en exclusivité genevoise. Choisis selon les goûts de la propriétaire d’abord, pour plaire à toutes les femmes ensuite, ces joyaux se destinent à celles qui souhaitent se faire plaisir: «Je voulais apporter à Genève des bijoux que les femmes puissent s’offrir, explique Sarah. Des pièces plus originales, mais aussi plus abordables que ce que propose la haute joaillerie genevoise.» Tout ici, des pièces sélectionnées à la décoration, est raffinement et délicatesse, jusqu’au nom de la boutique, qui convoque une finesse et une magie propre à la cosmologie du bijou.

 

Les marques à retrouver chez Fairydust

Fairydust: la jolie marque créée par la propriétaire, qui rassemble les anneaux, boucles ou pendentifs incontournables de la boîte à bijoux, y compris pour les hommes.

Annissa Kermiche: la marque londonienne de la sœur de Sarah, qui fait entrer le bijou précieux de plein pied dans la modernité.

Diane Kordas: des bijoux taillés dans l’or, souvent ornés de diamants, aux vertus intemporelles et romantiques, comme un pendentif-fiole, à remplir d’une fragrance chérie.

Djula: la marque parisienne menée par Alexandre Corrot fait du diamant un agent provocateur, dans des bagues, des bracelets ou des colliers d’une finesse à couper le souffle.

Loquet London: la maison britannique fait de chacune une créatrice en proposant des charms personnalisables à assembler selon ses goûts et ses envies.

Meira T: les reflets de la nature et l’agitation de New York, dont est issue la marque, se rencontrent dans des pièces de joaillerie colorées et modernes.

Rallou: de l’or et des gemmes précieuses réunies dans l’esprit d’une créatrice grecque qui recherche dans ses créations une parfaite imperfection.

Ruifier: la marque londonienne propose une vision ludique du bijou, en dessinant dans le coup des femmes ou à leurs lobes des de petits visages.

Sarah & Sebastian: en or ou en argent, ces bijoux australiens, plus figuratifs que symboliques, sont aussi audacieux qu’originaux.

Shihara: géométriques et épurés, les pièces proposées par cette marque japonaise sont résolument modernes.

Spinelli Kilcollin: des pièces ludiques et originales qui s’entremêlent, se superposent… Pour toutes celles qui conçoivent le bijou comme un accessoire avec lequel jouer.

Zoë Chicco: la joaillerie Zoë Chicco est délicate et moderne. Finesse des chaînes, raffinement des perles, subtilité des diamants… Ses bijoux n’en font jamais trop.

 

            
   Annissa Kermiche                      Sarah & Sebastian                        Rallou                                                 

 

 

Portrait de Sarah Kermiche

Parisienne d’origine, la jeune femme poursuit d’abord des études de commerce en Australie. C’est là qu’elle développe une curiosité pour la création, qu’elle décide de cultiver à Londres, dans le cadre de la section mode du prestigieux Central Saint Martins College of Art and Design. C’est là qu’elle retrouve sa sœur, elle-même designer de bijoux, et qu’elle développe son intérêt. «Le bijou n’était pas mon avenir, mais en arrivant à Genève, mon goût s’est encore accentué.» Après deux années de réflexion pendant lesquelles il a fallu trouver les lieux, superviser les travaux, et constituer une collection, Sarah ouvre Fairydust.

 

Rue du Port, 10
Lu Fermé
Ma, me, je, ve 10h30-18h
Sa 11h-17h
Instagram: @fairydust_jewelry

 

Ce contenu a été rédigé par Publié dans  A LA UNE, JOAILLERIE & HORLOGERIE par , Mots-clés: ,

A propos de l'auteur