Jaquet Droz célèbre la fête de l’amour en dévoilant une nouvelle édition limitée de la Petite Heure Minute, faisant rimer beauté et rareté dans une déclinaison de teintes uniques.

Ode à la sensualité, cette création horlogère offre un nouveau visage à l’emblématique collection en se parant d’une pierre précieuse, la cuprite, dont la découverte remonte au milieu du XIXè siècle. Véritable écrin au compteur des heures et minutes en nacre, ce minéral unique, complexe à travailler de par sa propension à l’effritement, offre au cadran un jeu subtil de lumière. L’éclat du boitier en or rouge 18 carats fait écho au délicat sertissage de la lunette et rehausse la couleur ardente, synonyme de passion, d’amour et d’émotions.

Les oxydes cuivreux de cette cuprite, de la « Sonora sunrise » en provenance du Mexique et dont les fragments ont été sélectionnés avec soin par la marque pour leurs tonalités vives, sont également un appel au rêve ; on y discerne comme la surface d’une planète rouge, conjuguant magie onirique des astres et ardeur résolument sanguine.

D’un diamètre de 35 mm, le garde-temps, qui s’accompagne d’un bracelet de satin rouge orné d’une boucle ardillon en or rouge 18 carats, confèrera aux plus audacieuses une aura unique. Et parce que la rareté sied si bien à la féminité, ce modèle est disponible en édition limitée, pour un numérus clausus de 28 exemplaires.

Ce contenu a été rédigé par Publié dans  JOAILLERIE & HORLOGERIE par , Mots-clés: , ,

A propos de l'auteur

Communiqué