A travers un dialogue établi entre les artistes Julien Spiewak et Vasilis Zografos, l’exposition La vie des objets propose de montrer comment l’artiste aborde le sens et la valeur de l’objet, et comment l’artiste transcende un avis subjectif pour aborder un regard collectif à travers l’échange de valeurs. Que se passe-t-il lorsque l’artiste devient le collectionneur et donc le sujet désirant la gratification? Comment l’artiste sélectionne-t-il les objets, en négligeant souvent leur matérialité, leur contexte historique, leur fabrication, leur utilisation pratique et les copies existantes?

Julien Spiewak. Vase brûle-parfums, grès, Japon, 2eme moitié du XIXe siècle, Carole, Musée Ariana-Ville Genève, 2018 Tirage argentique monté sur dibon, encadrement en bois blanc, verre 3mm. Ed 1/5 70 x 50 cm

Vasilis Zografos. Untitled , 2013 Huile sur toile 30 x 25 cm

Pour les artistes, l’objet, en tant qu’émetteur et récepteur, sert de véhicule à des idées qui sont introduites dans l’oeuvre d’art en tant que ready-mades (terme anglais qui fut utilisé pour la première fois par Marcel Duchamp, en janvier 1916) – un processus qui redéfinit sa valeur d’usage selon des critères esthétiques.
Alors que les valeurs sont fixées par les connaissances culturelles, les objets dont les prix excèdent nos désirs de les posséder créent ainsi une distance entre la personne
qui les désire et l’effort nécessaire pour les acquérir, entre pur désir et gratification immédiate.
Dans ce vide, les significations et les interprétations sont établies. Celles-ci ne sont pas seulement liées aux objets eux-mêmes, à leur provenance et à leurs symbolismes, mais principalement au Sujet, à ses conditions sociales, ses poids émotionnels et ses besoins, qui créent le besoin de transformer les valeurs que porte l’objet.
Les oeuvres de Spiewak ont été réalisées au Musée Ariana, qui va aussi présenter son travail pendant la durée de l’exposition à l’espace_L, et les oeuvres de Zografos ont été inspirées des objets exposés au Musée Ariana. Dans sa configuration d’origine, le musée Ariana, créé par Gustave Revilliod (1817-1890), grand collectionneur et mécène, abritait outre la céramique, le verre et le vitrail, des collections de peinture, sculpture, des livres anciens, des monnaies, de l’argenterie, du mobilier et bien d’autres curiosités.
A travers les photographies de Spiewak et les peintures de Zografos, nous vous invitons à redécouvrir des objets exposés au Musée Ariana dans un nouveau contexte.

Espace L
23, rue des Bains – 1205 – Genève – CH
+ 41 22 301 64 90 / info@espaceL.net / www.espaceL.net

Horaires d’ouverture:
mardi – samedi de 11h à 18h et sur rdv

Ce contenu a été rédigé par Publié dans  A LA UNE, AGENDA par , Mots-clés: , , ,

A propos de l'auteur

Communiqué