Les montres de la collection MB&F Legacy Machine ont une particularité technique commune: les fonctions ou complications mises en avant à chaque édition peuvent varier, mais le balancier suspendu prend toujours le dessus, au sens propre comme au sens figuré. Dans la Legacy Machine Split Escapement, cette caractéristique est plus que valorisée, atteignant un nouveau degré d’aboutissement.

Le balancier de la LM SE bat sereinement juste au-dessous du sommet du dôme en verre, à une fréquence traditionnelle de 2,5 Hz ou 18’000 A/h. Néanmoins sa construction est moins classique: contrairement aux autres balanciers suspendus de la collection Legacy Machine — ou en réalité à tout autre balancier existant — celui-ci semble osciller de lui-même, sans source d’énergie apparente. Les autres composants essentiels, la roue d’échappement et l’ancre qui donnent l’impulsion nécessaire, sont dissimulés de l’autre côté du mouvement, 12mm plus bas. D’où le nom de « Split Escapement » (échappement dissocié en français).

Sous le balancier, les trois cadrans de la LM SE affichent respectivement l’heure à 12 heures, la réserve de marche à 4 heures et la date à 8 heures. Cette dernière se règle facilement et rapidement grâce à un bouton poussoir placé sur le côté du boîtier, à proximité du cadran qui lui est dédié.

Les autres caractéristiques sont des évolutions naturelles empruntées aux Legacy Machines précédentes, telles que les arches organiques du pont de balancier que l’on trouve dans la LM Perpetual. On remarque plus particulièrement la finition grenée, d’aspect « givré », qui est intimement liée aux montres de poche des XVIIIe et XIXe siècles. MB&F a inauguré ce décor traditionnel sur les éditions LM 101 ‘Frost’ (givre en français). Dans le contexte de la collection Legacy Machine où l’inspiration tourne autour des mouvements grenés, des boîtiers ronds lisses et des cadrans blancs brillants, ce n’était qu’une question de temps pour que le grenage fasse une nouvelle apparition.

Sur les montres anciennes, la finition grenée était obtenue grâce à des bains d’acide. Pour produire un effet comparable, les méthodes actuelles impliquent un brunissage manuel à la brosse métallique. La LM Split Escapement fait honneur à la technique: elle est réalisée entièrement à la main sur chacune des 72 pièces de ces premières éditions.

La Legacy Machine Split Escapement fait ressortir toute la beauté du grenage à travers quatre éditions inaugurales en or blanc. Chaque édition, limitée à 18 exemplaires, se distingue par des traitements de couleurs différentes sur le grenage et le décor du mouvement, ce qui permet à la LM SE de révéler divers aspects de sa personnalité:

–   Finition grenée bleue et mouvement rhodié pour la version la plus classiquement élégante ;

–   Surface grenée et mouvement traités ruthénium noir pour évoquer la fonctionnalité du nouveau millénaire et mettre l’accent sur les cadrans blancs laqués ;

–   Surface grenée et mouvement traités or rose pour exprimer la chaleur et la simplicité, le subtil éclat rosé accentuant le bleu intense des aiguilles ;

–   Surface grenée et mouvement traités or jaune: l’esthétique la plus conforme à l’ère de référence de la collection Legacy Machine, une période qui a établi les préceptes de l’horlogerie moderne.

 

Ce contenu a été rédigé par Publié dans  A LA UNE, JOAILLERIE & HORLOGERIE par , Mots-clés: ,

A propos de l'auteur

Communiqué