Les Athénéennes – festival de musique classique, jazz et créations contemporaines – aura lieu du 1er au 9 juin 2017, à l’Alhambra, au Temple de la Madeleine et à l’Abri, à Genève. Répartis sur 8 soirées, cette édition accueillera 18 concerts et ciné-concerts, 4 soirées dansantes et 2 expos et rassemblera plus d’une centaine d’artistes. Fidèles à leur démarche, Les Athénéennes continuent à tisser des liens entre les musiques, et à bousculer les étiquettes. Une programmation audacieuse et foisonnante, élaborée avec cohérence, une grande exigence artistique, et une volonté de faire de chaque soirée une expérience unique, dans une atmosphère chaleureuse, conviviale et propice à la rencontre et au partage. Un rendez vous incontournable!

LE FESTIVAL – PROGRAMMATION
Né au coeur d’une cité internationale abondante de créativité, Les Athénéennes répondent à des enjeux essentiels de la vie musicale actuelle. Persuadés que l’art musical est rebelle à tout étiquetage, que des liens sont à tisser entre les musiques dites « classique », « jazz » et « contemporaine », qu’une musique écrite il y a plusieurs siècles peut être actuelle, et que toutes les musiques sont des musiques du monde, les programmateurs explorent et confrontent plus que jamais diverses tendances et styles musicaux. Ils développent les possibilités de rencontres et de métissages au sein d’une programmation de haute voltige. Un exercice virtuose auquel Audrey Vigoureux, Marc Perrenoud et Valentin Peiry – directeurs du Festival – s’engagent avec coeur et conviction. Egalement musiciens professionnels, menant de front leurs propres carrières internationales, ils savent saisir de manière sensible et pertinente les attentes à la fois du public et des musiciens.

Ainsi dans le paysage culturel, pour de nombreux artistes conquis par l’expérience du Festival, Les Athénéennes sont devenues un rendez-vous essentiel et important. Parmi eux: L’Amazing Keystone Big Band qui revient aux Athénéennes avec un nouveau répertoire écrit en hommage à Django Reinhardt – le distingué Quatuor Modigliani qui donnera entre autres le sublime quatuor de Ravel, et se produira avec l’illustre pianiste et compositeur Jean-Frédéric Neuburger. La mezzo-soprano Clémentine Margaine, habituée des rôles titres d’opéra et des scènes prestigieuses du monde entier, offrira sa présence agnétique dans les Folk Songs de Berio avec le Lemanic Modern Ensemble. Le jeune prodige du violoncelle Edgar Moreau se mêlera quant à lui au quatuor Cavatine pour interpréter le quintette à cordes de Schubert, véritable chef-d’oeuvre du répertoire. Bouleversant de raffinement, David Fray et Audrey Vigoureux proposeront une interprétation inédite et jubilatoire des concertos à deux claviers de Bach, accompagnés par l’Orchestre de Chambre de Genève.

Parmi les évènements exceptionnels, la venue du célèbre Oudiste et chanteur Dhafer Youssef, véritable « bête de scène » dont la musique à la croisée du lyrisme oriental et l’électro-jazz, déploie une grande luminosité. Il se produira en Quartet, aux côtés notamment de l’immense pianiste de jazz américain Aaron Parks. Dans un registre aux sonorités plus abrasives et urbaines, le duo romand Kiku, formé par Yannick Barman et Cyril Regamey s’associe à Blixa Bargeld, connu pour avoir collaboré avec Nick Cave, et au slammer new-yorkais Black Cracker. Ensemble ils proposeront une immersion musicale et narrative dans un univers onirique alternant fulgurance créative et obscurité. Devenu l’un des quatuors les plus influents de la génération, le Quatuor Voce donnera le quatuor « Lettres Intimes » de Janacek, illustré par la projection live de l’importante correspondance de Janacek et de son grand amour Kamila Stösslova, femme mariée, ainsi que le 1er quatuor de Bartok, oeuvre d’un modernisme aux accents toujours actuels. Sur le versant jazz, pour célébrer son dixième anniversaire, le trio Marc Perrenoud s’entoure de la chanteuse albanaise à la voix envoûtante Elina Duni et du trompettiste et compositeur français David Enhco. Une rencontre musicale qui s’annonce puissante et festive. Autre prodige du jazz contemporain, nourri par l’influence des cultures traditionnelles et classiques, le pianiste israélien Shai Maestro interprétera ses compositions au sein de son propre trio avec Ziv Ravitz à la batterie et Jorge Roeder à la contrebasse.

Ce contenu a été rédigé par Publié dans  A LA UNE, AGENDA par , Mots-clés:

A propos de l'auteur

Communiqué