Marina Abramović, Stromboli III Volcano, 2002. Photo: Paolo Canevari © Marina Abramović
Marina Abramović, The Cleaner © Marina Abramović. Photo: Marco Anelli 2010.

Marina Abramović, The Cleaner © Marina Abramović. Photo: Marco Anelli 2010.

  Utiliser son corps comme seul moyen d’expression… Voici l’œuvre de Marina Abramović. Artiste controversée, la critique lui reconnaît une vision de l’art et du monde sans compromis. Du 18 février au 21 mai, le Moderna Museet accueillera l’exposition The Cleaner, première rétrospective du travail de l’artiste serbe en Europe.

Accident de camion, 1963.

Accident de camion, 1963.

Très attendue, l’exposition The Cleaner, réalisée en étroite collaboration avec Marina Abramović,  présentera plus de 120 œuvres. Parmi elles, figureront une grande partie des performances qui l’ont fait connaître du grand public, à l’instar de la série Relations Works, imaginée aux côtés de l’artiste allemand Ulay, partner in crime de Marina Abramović de 1976 à 1988. Les œuvres seront présentées sous forme de live performances, de films, d’installations vidéo, de scénographies et de photographies datant des années 1970 à nos jours. Le Moderna Museet exposera également des objets et des peintures de ses débuts et son œuvre sur papier depuis 1960. A travers ses premiers travaux, les visiteurs pourront également découvrir en avant-première son travail acoustique jusqu’alors méconnu, datant des années 1970.

Ulay/Marina Abramović, Relation in Space, performance de 58 minutes, julliet 1976. Photo: Jaap de Graaf. © Ulay / Marina Abramović

Les créations artistiques d’Abramović s’articulent autour des sentiments troublants que sont le manque, la mémoire, l’existence, la douleur, la persévérance et la confiance. Son travail a pour sujet la vie et la mort, les questions existentielles et l’art de provoquer et d’interpeller. L’artiste a exploré par tous les moyens possibles, les frontières de la souffrance physique et psychique dans ses performances artistiques. Dans The Lovers (1988) Abramović et Ulay parcourent la grande Muraille de Chine, expérience humaine, dépassement de soi… Signant à mi-parcours la fin de la relation et de leur association après 10 années de synergie.

Marina Abramović, Balkan Baroque, 1997 Performance 4 dagar, 6 timmar, XLVII Biennale Venice juni 1997 © Marina Abramović / Bildupphovsrätt 2016

Marina Abramović, Balkan Baroque, 1997 performance de 4 jours, six heure, juin 1997. © Marina Abramović

Une sélection de certaines performances d’Abramović seront reprises lors de l’exposition par des artistes de scène. Parmi les œuvres présentes, figureront: Cleaning the Mirror (1995), qui met en scène une personne en train de frotter un squelette humain évoquant la rencontre avec notre propre mortalité, Freing Series (1975) où la voix, la mémoire et le corps sont libérés, de même avec Art Must Be Beautiful, Artist Must Be Beautiful (1975), où  la même action quotidienne se répète encore et encore.

Nouvelle performance pour Marina Abramović
En collaboration avec Lynsey Peisinger, Marina Abramović performera du 27 février au 5 mars durant une semaine entière à l’Eric Ericsonhallen  (Skeppsholmskyrkan).
Exposition  The Cleaner, Marina Abramović.

Marina Abramović – The Cleaner
Du 18 février au 21 mars

Moderna Museet
Skeppsholmen, Stockholm
+46 8 520 235 00
http://www.modernamuseet.se/stockholm/en/

Ce contenu a été rédigé par Publié dans  AGENDA, ART & DESIGN, CHOIX DE LA RÉDACTION par , Mots-clés: , , , , , ,

A propos de l'auteur

Communiqué