Succédant au Tourbillon et à la Répétition Minutes, cette nouveauté repousse une nouvelle fois les frontières horlogères.

Bulgari est une fois de plus sous les projecteurs: pour la troisième fois, la Maison introduit un nouveau record du monde. Octo Finissimo Automatique est à ce jour la montre automatique extra-plate la plus fine du marché. Après le Tourbillon présenté en 2014 et la Répétition Minutes en 2016, la Maison introduit en 2017 sa nouvelle création qui affiche une épaisseur totale de seulement 5,15 mm, alors que son mouvement à remontage automatique n’excède pas 2,23 mm, pour un diamètre de 40 mm. L’emblématique Octo repousse une nouvelle fois les limites du genre.

Finissimo. Ce seul mot, en italien, est une promesse et un rêve. L’extra-plat est une complication à part entière. Il serait trop simple d’affiner ou de miniaturiser des éléments existants. Au contraire, chaque élément, même le plus infime, doit être pensé et conçu dès les premiers pas pour participer de l’extrême finesse de l’ensemble de ce garde-temps d’exception. Non seulement les composants du mouvement mécanique à remontage automatique, mais également l’ensemble des éléments de la boîte et du cadran. Pour garantir la lisibilité et un bel effet de contraste très contemporain, les aiguilles et index reçoivent un traitement PVD noir.

Remontage par micro-rotor en platine
Le mouvement d’Octo Finissimo Automatique intègre un nouveau calibre manufacture développé en interne par Bulgari, le Calibre BVL 138. Avec seulement 2,23 mm d’épaisseur, il s’arroge le titre très convoité de mouvement automatique le plus fin disponible sur le marché. Raffinement supplémentaire, il affiche une petite seconde décentrée. Pour assurer la bonne régulation de l’énergie, il bat à une fréquence de 21 600 alternances par heure, et dispose de 60 heures de réserve de marche. Le remontage automatique se fait par micro-rotor en platine, gage d’efficacité. La montre est d’ailleurs étanche à 30 mètres. Malgré les contraintes liées à la conception d’un calibre horloger extra-plat, le mouvement est décoré à la main des Côtes de Genève et perlé, assurément pour une montre très impressionnante du point de vue horloger, mais si chic et simple en apparence.

L’élégance de l’extra-plat tient donc de la maîtrise des volumes et des formes. Mais elle procède aussi de la subtilité nécessaire pour appréhender le sujet. L’extra-plat est une audace et une philosophie. Une manière très complexe de parvenir à l’essentiel, avec un design puissant qui vient sublimer cette forme de minimalisme.

Pureté et complexité
Octo est une pièce majeure du design contemporain, et est aujourd’hui l’un des piliers des collections horlogères de la maison Bulgari. Ce boîtier devenu emblématique assume le paradoxe d’être très pur et en même temps très complexe, avec un design fort et audacieux. Construite en référence aux chefs-d’œuvre de l’architecture italienne, son âme et son inspiration sont en parfaite adéquation avec les racines romaines de la Maison. Mettant en avant la maîtrise du travail de la forme et de la matière, ce modèle joue subtilement des effets de perspective et de lumière. Ses facettes offrent des effets de réflexion qui ne peuvent que captiver le regard. Le travail de la matière, c’est aussi l’audace. Après l’or ou l’acier, voici désormais venu le temps du titane pour la boîte et le cadran, dont le rendu sablé confère à la montre une touche très contemporaine. Pour prolonger le plaisir sensuel de la légèreté offerte par le titane, la montre est présentée dans une version équipée d’un bracelet en cuir d’alligator, dans ce cas avec une boucle à ardillon également en titane, mais aussi d’un très beau bracelet en titane aux maillons souples et parfaitement articulés.

 

Ce contenu a été rédigé par Publié dans  A LA UNE, JOAILLERIE & HORLOGERIE par , Mots-clés: ,

A propos de l'auteur

admin