Du 5 au 11 juin 2017, les restaurants des plus prestigieux cinq étoiles de Genève proposeront à leurs hôtes des menus 100 % végétariens. C’est la Veggie week. Une première mondiale qui offre aux chefs l’occasion de démontrer, une fois de plus, leur talent et leur créativité, tout en prouvant que l’on peut aussi manger gourmand, sans viande, ni poisson dans l’assiette.

Le fait est suffisamment rare pour le souligner: Genève est la première ville du monde à organiser une Veggie week. Semaine gastronomique pour promouvoir la cuisine végétarienne, l’édition inaugurale de l’événement aura lieu du 5 au 11 juin 2017. Avant-gardiste, la cité de Calvin répond ainsi à un mouvement de fond tout en participant à faire évoluer les mentalités. Car si les végétariens et flexitariens sont de plus en plus nombreux, les plats sans viande ni poisson souffrent encore d’une image austère et peu avenante. Qu’à cela ne tienne. La Veggie week offre un challenge de taille relevé par les plus grands noms de la gastronomie hôtelière genevoise: cuisiner glamour et gourmand tout en excluant viande et poisson des fourneaux. Au programme, des classiques revisités, de l’exotique qui fera voyager et même du healthy version sexy.

Dominique Gauthier, chef du Chat BottéLES RESTAURANTS PARTICIPANTS 
Parmi les restaurants participants, on compte notamment deux des adresses de la Réserve, Le Loti aux rênes récemment repris par Virginie Basselot et le Café Lauren à la carte concoctée par le chef étoilé Eric Canino, le Gusto et la Brasserie du Parc des Eaux-Vives pour le Métropole, le Rasoi et le Café Calla au Mandarin Oriental, Geneva, Le Jardin du Richemond, Il Vero au Kempinski, L’Atrium au Beau-Rivage, le Windows de l’Hôtel d’Angleterre ou encore le tout nouveau Living-Room à l’Hôtel de la Paix. En tout, huit hôtels participent à l’opération, pour un total de onze restaurants. Chaque établissement est libre d’interpréter comme il le souhaite l’idée qu’il se fait de la cuisine végétarienne et proposera des menus entrée /plat/dessert comprenant deux à trois options dont souvent a minima une végétalienne, qu’il s’agisse de magnifier tofus et graines, de réinterpréter des plats carnés en version légumière ou simplement de mettre en lumière des créations gourmandes plus traditionnelles twistées pour l’occasion.

DANS L’ASSIETTE
Parmi les highlights, les gastronomes pourront par exemple, déguster au Living-Room un gazpacho de melon et framboises, sorbet au fromage blanc et fleurs de saison en entrée ainsi qu’un oeuf cuit à 63 degrés accompagné de tempura de légumes et de sauce romanesco en plat. Au Il Vero, les saveurs transalpines seront à l’honneur il va de soi avec la Burrata des ‘’Pouilles’’, crème de fèves à la marjolaine et saladine de légumes de printemps et le Tortello de ricotta de bufflonne et bourrache, asperges et parmesan affiné 36 mois. Ode à l’Italie également au Gusto avec les créations du chef Julien Schillaci comme les Polpettes d’aubergines, tomate San marzano et Halloumi grillé ou les Ravioli farcis au caviar de courgette, coulis de tomate ananas à l’origan. Au Rasoi, les aficionados de saveurs exotiques apprécieront le Chou-fleur mariné aux piments frais et à la coriandre «Sabudana Khichdi» de tapioca, le Croustillant au paneer «Achari» et aux edamames ou encore le Momo de tofu riz aux aubergines et haricots rouges sauce «Amti». Tomates anciennes et semoule au thym citron, crème végétale et focaccia à l’huile d’olive, Ravioles végétales de petits pois et mousserons, oignons nouveaux et sarrasin et Fraise toute en fraicheur accompagnée de sa chantilly au Basilic, Virginie Basselot a imaginé, de son côté, un menu gastronomique 100 % végétalien pour le Loti. Philippe Bourrel proposera au Jardin une Salade de légumes d’été parfumés à la myrte citronnée, des Asperges vertes de Cabannes, et morilles au vin jaune ou encore des Ravioles de giroles et bouillon aux arômes des sous-bois, sans compter son dessert phare La fameuse pomme royal gala. Quant à la Brasserie du Parc des Eaux-Vives, elle joue la carte du local, avec entre autres, une Salade de lentilles de la ferme Stadler à Vandoeuvres et pousses de moutarde, des Tomates de Troinex, basilic et mozzarella de Genève ou encore du Tofu bio grillé à l’huile de sésame, légumes GRTA confits. A l’hôtel d’Angleterre, on pourra se régaler d’une tartelette d’artichaut à l’avocat et jeunes légumes de saison, d’un Couscous de légumes au seitan, semoule aux fruits secs ou encore de Paupiettes de blettes, gratin de pommes de terre au parfum du soleil  et vierge de tomates et d’un brunch 100 % végétarien le dimanche. Bref, à chacun sa signature et surtout… l’envie de se dépasser dans ce défi culinaire.

LA VEGGIE WEEK, POURQUOI?
Il y a mille raisons de manger végétarien, que l’on soit un fervent défenseur de la cause animale, que l’on s’inquiète pour l’avenir de la planète ou que l’on se soucie de sa santé… La Veggie week ne cherche pas à prendre parti. S’il devient incontournable d’apprendre à mieux manger, la démarche n’est pas militante. L’idée? Montrer que l’on peut manger gourmand sans forcément avoir une côte de boeuf ou un bar grillé dans son assiette à tous les repas.

« Il ne s’agit pas de prôner le végétarisme mais juste de proposer une offre pensée pour les végétariens qui le sont déjà, lassés des suppléments garnitures ou des assiettes pour mangeurs de graines dans les restaurants, et de prouver à ceux qui ne le sont pas que se passer occasionnellement de viande et de poisson est possible sans se priver, ni se rabattre sur des plats sans saveurs ni couleurs. »

explique Pamela Redaelli, co-organisatrice de l’événement.

Avec la Veggie week, c’est l’ensemble des restaurants des plus prestigieux 5 étoiles genevois qui, d’une seule voix, se plie à l’exercice et va ainsi participer à faire évoluer les mentalités à propos de la cuisine végétarienne.

LES CHEFS PARTICIPANTS
Michaël Coquelle à l’Hôtel d’Angleterre (Windows), Dominique Gauthier au Beau-Rivage (L’Atrium), Chef Gilberto au Kempinski (Il Vero), Nasser Jeffane et Baskar Chakravarthy au Mandarin Oriental, Geneva (Café Calla, Rasoi), Julien Schillaci au Métropole (Gusto et Brasserie du Parc des Eaux-Vives), Alessio Corda à L’Hôtel de la Paix (Living-Room), Virginie Basselot et Eric Canino à La Réserve (Le Loti et Café Lauren), Philippe Bourrel au Richemond (Le Jardin). Chacun des chefs se tient à disposition pour toute demande d’interview concernant la Veggie week.  Les menus seront publiés dans leur intégralité et pour l’ensemble des restaurants dès la mi-mai, sur le site internet dédié à l’opération.

Ce contenu a été rédigé par Publié dans  A LA UNE, AGENDA par , Mots-clés: ,

A propos de l'auteur

Communiqué