Dans la lignée des montres automates exceptionnelles présentées depuis 2012, Jaquet Droz dévoile un nouveau modèle inspiré par un paysage tropical. Célébrant la beauté de la nature, ses oiseaux et autres animaux animés repoussent plus loin encore les frontières de l’art de l’émerveillement.

Rendez-vous avec l’émotion : à l’image des tableaux exotiques de Gauguin, voici une invitation à l’ailleurs et au ravissement des sens. La Tropical Bird Repeater est une montre unique au monde, véritable concentré de tous les savoir-faire horlogers et décoratifs de la Marque aux deux étoiles. Pièce destinée à un public de collectionneurs avertis, la Tropical Bird Repeater s’inscrit dans l’histoire longue de Jaquet Droz, et la passion qu’entretenait son fondateur Pierre Jaquet-Droz pour la nature et les animaux au siècle des Lumières. Les automates, comme les Ateliers d’Art, sont deux des huit codes propres à la manufacture de La Chaux-de-Fonds, sublimés ici par la main des graveurs et peintres miniaturistes. Une condition indispensable à la naissance de cette scène aux couleurs flamboyantes, surgissant telle une oasis luxuriante sur le cadran de nacre enserré dans le boîtier en or rouge dont le coté des cornes, comme la bande de carrure, sont ornées d’un motif animalier gravé main par les artisans de la marque.

Véritable source de vie, la cascade offre la sérénité propice à l’épanouissement de la faune et de la flore tropicale. Au cœur de ce jardin d’Eden, son ruissellement est permanent et parfaitement réaliste. Au centre, un colibri sculpté et gravé à la main par les artistes de la Maison se déplace véritablement vers un arbuste d’oiseaux de paradis à l’orange lumineux. Animation inédite dans l’histoire de l’horlogerie, ses ailes battent jusqu’à quarante fois par seconde, offrant à ce spectacle un réalisme inouï. A droite, le paon au plumage d’un bleu intense, déploie réellement sa queue avant de la replier, tandis que le toucan surgit à 3 heures d’entre les feuilles de palmier qui s’écartent en ouvrant son bec. Le vol dansant des trois élégantes libellules, situées à 9 heures, ajoute encore à la magie, diurne ou nocturne, puisque leurs ailes minuscules traitées SuperLuminova® brillent la nuit… En tout, 7 animations pouvant dépasser les douze secondes autorisent jusqu’à 4 scénarii différents, d’autant plus saisissants qu’ils contrastent avec le fond suspendu du décor.

Cette prouesse s’accompagne d’une grande complication horlogère, la répétition minute, permettant de faire sonner les heures, les quarts et les minutes à la demande grâce à la vibration des timbres cathédrales activée par les marteaux à l’intérieur du boîtier. Un bouton poussoir active ce mécanisme complexe qui reste aujourd’hui le privilège d’une poignée de marques et de connaisseurs, qui ne manqueront pas d’apprécier les innovations apportées par le nouveau mouvement Jaquet Droz RMA89. Celui-ci est équipé d’un régulateur à volant quasi silencieux, puisque la régulation de la vitesse de la répétition minute est opérée par frottement des petites lames ressort extérieures. De nouveaux ressorts de râteaux, un temps de pause allongé entre les quarts et les minutes et une sonnerie des quarts par tierce majeure font également partie des innovations que comprend la complication. La réserve de marche est portée à 60 heures avec une fréquence de l’oscillateur à 3 Hz.

 

Cette maestria technique – que l’on aperçoit sur le revers épuré, simplement gravé du Numerus Clausus – est avant tout au service du spectacle de la Tropical Bird Repeater. Montre d’esthète éditée à 8 exemplaires uniques, chiffre tutélaire de la Marque, celle-ci joue également sur les contrastes entre l’exubérance du cadran et le vert du bracelet en alligator, ainsi que le cadran heures et minutes en onyx, magnifié par l’onctuosité des reflets de l’or rouge du boîtier. Le paradis vivant de Jaquet Droz n’en est que plus saisissant encore : un voyage inouï, aujourd’hui à portée de main venant inscrire un nouveau chapitre à l’histoire Jaquet Droz.

Ce contenu a été rédigé par Publié dans  A LA UNE, JOAILLERIE & HORLOGERIE par , Mots-clés: , ,

A propos de l'auteur

Communiqué