La famille s’agrandit. Après le coupé et le roadster, Mercedes décline une inédite version de la gamme AMG GT. Présentée comme un coupé 4 portes, ce nouveau modèle se veut à la fois sportif et familial !

Par Stéphane Léchine

N e dit-on pas pilote un jour, pilote toujours? Lorsque, pris par nos responsabilités, on doit abandonner ses ambitions sportives, la respectabilité impose d’enfouir au plus profond de son âme le plaisir de pousser une voiture à la limite… Les ingénieurs d’AMG doivent certainement appartenir à cette catégorie! Entièrement développée dans les ateliers de la marque sportive de Mercedes-Benz, cette AMG GT 63 S 4 Matic+ (n’en jetez plus !) se veut le trait d’union entre une voiture familiale, luxueuse, très fonctionnelle et le modèle ultra-sportif GT R.

Dynamique des fluides
Le volume généreux, caractérisé par une ligne tendue et surbaissée, possède une belle harmonie; on a bien affaire ici à une limousine de grande classe. L’avant en nez de requin avec son immense capot effilé et la fameuse calandre Panamera rappelle la filiation avec la gamme GT. Et comme toujours avec AMG, la sportivité se niche dans les détails. Il faut distinguer à l’aplomb de la jupe avant les volets mobiles repris de la GT R, qui participent à l’efficacité aérodynamique et à l’optimisation du refroidissement. Sur les ailes, les trois lamelles de la prise d’air latérale sont distinctives de la motorisation V8. Bien entendu, le pare-brise très incliné et les épaulements immenses des passages de roues contribuent à brouiller les cartes en renforçant l’identité sportive de ce modèle. Un kit aérodynamique avec un immense aileron arrière est disponible en option, mais autant le laisser de côté et jouer à fond la carte du luxe et de la discrétion avec les inserts décoratifs du pack Chrome.

Plus de puissance…
Trois motorisations sont proposées pour ce modèle, un V6 et deux V8 de 4 litres de cylindrée gorgés de chevaux. Bien connus des fidèles de la marque, ils équipent déjà de nombreux modèles AMG. Pièces maîtresses de ces voitures et véritables pièces d’orfèvrerie, les bouilleurs sont toujours assemblés à la main dans les ateliers d’Affalterbach et chaque bloc possède sa plaque distinctive gravée au nom du mécanicien. Revus et affinés spécifiquement pour le coupé 4 portes, 639 cv sont obtenus pour la version la plus puissante grâce à l’apport de deux turbos logés au centre du V entre les rangées de cylindres. Cette technologie particulière offre un gain significatif en matière de réponse à l’accélération autant qu’une meilleure compacité de l’ensemble propulseur. Plusieurs modes sont disponibles pour répondre aux besoins d’une utilisation courante. En mode confort, par exemple, quatre des huit cylindres sont désactivés jusqu’à 3250 tr/min, ce qui réduit d’autant la consommation
et confère une vraie souplesse d’utilisation à bas régime.

… et plus d’espace
A l’intérieur aussi, la vocation sportive se révèle dans les détails, tels que le carbone apparent de la planche de bord jusque sur les portes ou les jolis liserés de l’habillage. Les pédales en aluminium et la course très courte de l’accélérateur sont autant d’indices que cette berline n’a pas encore dévoilé tous ses atouts ! L’agencement de l’imposante console centrale définit deux « cockpits » pour chacun des passagers avant et donne une sensation enveloppante, très sécurisante. Les sièges fermes offrent un soutien intégral, avec une préférence pour la version sport, à l’appui-tête intégré. La position de conduite, bien allongée, est parfaite. On en oublierait presque que l’habitacle dispose aussi de places à l’arrière ! Le modèle est en effet disponible en deux configurations (quatre ou cinq places) ; les occupants ne s’y sentiront pas à l’étroit. La garde au toit est conséquente et, du moins pour la version quatre places, les sièges creusés dans la banquette arrière garantissent un maintien exceptionnel.

Configurable et intuitive
Le tableau de bord est composé des deux écrans apparus sur la Classe A ; ils seront également repris dans le lifting à venir de la GT R (scoop !). En face du conducteur, de multiples affichages indiquent les informations de marche de la voiture et l’écran de droite assure l’interface avec les autres contenus (autoradio, navigation, téléphone, connectivité…). Malgré la multitude de configurations et de réglages proposés, tout est fait pour conserver l’attention du conducteur à la conduite, avec un souci du détail particulier quant à l’accessibilité et l’intuitivité des commandes. Le Touch Control du volant permet de gérer l’affichage des informations sur l’écran haute résolution, alors que les contacteurs capacitifs de la console centrale déclenchent l’éclairage du symbole correspondant ainsi qu’un rappel sonore à leur activation. Particulièrement appréciables, le sélecteur rond à droite du volant Performance permet de basculer d’un mode de conduite à l’autre, tandis que sur le côté opposé, deux boutons passent en revue les réglages d’amortissement. A l’usage, cette souplesse dans le choix des modes se révèle géniale pour s’adapter à l’état de la route ou, si l’on est resté un grand enfant, switcher la configuration des échappements pour déclencher en un clin d’œil de pétaradantes sonorités au passage des rapports !

A l’assaut du chrono
Laissons maintenant s’exprimer la vocation sportive de cette AMG ! Vous pouvez déposer votre veste de tweed dans le généreux coffre et enfiler votre casque ! Sur le paddock, son volume ne manquera pas de susciter sourires en coin et regards interrogatifs : « Vous allez rouler sur circuit avec votre limousine ? » Cela avant de la voir en action, car elle a déjà à son palmarès le record du grand tracé du Nürburgring pour sa catégorie, référence s’il en est pour attester de la sportivité d’une voiture.

Dotée d’une véritable télémétrie de compétition, la fonction AMG Track Pace enregistre plus de 80 paramètres en temps réel. La configuration du circuit est préenregistrée pour l’analyse des temps partiels et des temps au tour réalisés (presque tous les circuits du monde sont disponibles via une application). Vous voilà assisté de votre ingénieur de course virtuel, qui passe en revue toutes vos actions de pilotage et la réponse idoine de la voiture. C’est absolument fascinant d’avoir à disposition autant d’informations, que l’on ne trouve habituellement que sur de véritables voitures de compétition ! Angle du volant, accélérateur, pression des freins, angle de dérive… Jusqu’aux températures et pressions de chaque pneu, analysées en permanence ! Mieux encore, la voiture vous montre le tracé du circuit et vous conseille sur le point de freinage optimum en affichage tête haute. Combiné au programme de conduite AMG Dynamics, qui définit l’agilité du comportement, le mode Race se révèle idéal pour s’initier à la piste et progresser en toute sérénité dans son pilotage.

Avec ce modèle exclusif, Mercedes repousse les limites de la polyvalence. Aussi à l’aise sur les parcours mondains que sur l’asphalte des pistes de course, cette AMG coupé 4 portes est un jouet merveilleux qui réussit le tour de force de s’adapter
au niveau de son pilote pour lui procurer en toutes circonstances le maximum de plaisir à son volant. —

A découvrir dans les concessions du GROUPE CHEVALLEY

Garage de la Marbrerie | AMG Performence Center Chemin de la Marbrerie 1 – 1227 Carouge
Garage de L’Athénée Route de Meyrin 122– 1216 Cointrin
Garage de l’Etoile Rue de Vermont 6 – 1202 Genève
Garage de Nyon A&S Chevalley SA Route de Saint-Cergue 295 – 1260 Nyon

andre-chevalley.ch

Ce contenu a été rédigé par Publié dans  AUTO par , Mots-clés:

A propos de l'auteur

Stéphane Lechine