Une sélection de 3 jeunes artistes qui expriment leur talent dans les grands espaces. Ils seront exposés par A.galerie au Grand Palais durant Art Paris Art Fair 2015, du 26 janvier au 21 mars 2015.

Ellie DaviesELLIE DAVIES
Née en 1976, elle vit à Londres et réalise son travail dans les bois et forêts du Royaume-Uni.
En 2008, elle a acquis une maîtrise en photographie au London College of Communication.
En 2014, Ellie Davies a obtenu la première place aux Kontinent Awards dans la catégorie Beaux- Arts, la première place aux Art Gemini Awards 2014, et deux mentions honorables aux Moscow International Photography Awards 2014.
Son travail se trouve dans de nombreuses collections privées au Royaume-Unis, aux États-Unis, en Europe, en Corée du Sud, à Hong Kong, en Russie et aux Emirats Arabes Unis.

Entretien avec Ellie Davis
«Je travaille depuis plus de sept ans dans les forêts du Royaume-Uni où je consacre mon oeuvre à explorer les relations complexes entre le paysage et l’individu.
Les forêts britanniques ont été façonnées par l’homme depuis des milliers d’années et se composent de forêts et de bois anciens, de réserves animales et d’aires naturelles protégées exceptionnelles. En tant que telle, la forêt représente la confluence de la nature, de la culture et de l’activité humaine. Les forêts sont des symboles puissants dans le folklore, les contes de fées et les mythes, les lieux d’enchantement et la magie mais représentent aussi le danger et le mystère. Plus récemment, elles ont été associées à des états psychologiques relatifs à l’inconscient.
Mon travail explore les façons dont l’identité est formée par les paysages où nous vivons et grandissons. Mes installations dans la forêt sont temporaire et non invasives, et mon travail place le spectateur entre la réalité et le
fantasme, créant des espaces qui encouragent le spectateur à réévaluer leur relation avec le paysage, et sa contribution à leur identité.
J’utilise pour créer mes images toute une variété de stratégies, telles que la construction, la création de centres de lumière, la suspension de fumée dans l’espace, ou en utilisant des matériaux d’artisanat tels que la peinture et les pigments. Les images finales sont le point culminant de ces interventions. La forêt devient un studio, formant une toile de fond, de sorte que chaque pièce s’appuie sur son emplacement, un arbre d’or placé dans un fourré scintille dans l’obscurité, des chemins peints serpentent à travers les sous-bois, et des brins de laine tissés entre les arbres reflètent leurs couleurs dans l’espace.
Ces paysages détournés sont le reflet de ma relation personnelle avec la forêt, une méditation sur des thèmes universels relatifs à la psychologie et remettent en question la notion de paysage comme une construction sociale et culturelle. Surtout, ils attirent le spectateur dans l’espace de la forêt, leur demandant de réfléchir à la façon dont leur propre identité est façonnée par les paysages où ils vivent.»

 

FLOTO+WAGNER floto warner colourants floating sculptures designboom FLOTO+WAGNER floto warner colourants floating sculptures designboom FLOTO+WAGNER floto warner colourants floating sculptures designboom floto warner colourants floating sculptures designboomFLOTO+WAGNER
Jeremy Floto et Cassandra Wagner vivent à Brooklyn à NY.
F+W sont célèbres pour leur regard incisif sur l’architecture moderne, les espaces industriels et les paysages, offrant à travers leurs images de nouvelles perspectives sur la relation entre le lieu, la figure et la forme.
Leurs photos apparaissent régulièrement dans de nombreux magazines comme Dwell, Fortune, Time, W Magazine, Vanity Fair et AD et ils comptent parmi leurs clients Volkswagen, Canon, Barclay’s, AT&T, Prada et OMA/Rem Koolhaas pour ne citer qu’eux…
Leurs oeuvres ont été exposées au Carnegie Museum of Art, au Walker Art Center et à la Yale University Art Gallery.
Jeremy Floto a grandi dans une petite ville du désert du Nevada où il a tout de suite été séduit par l’envie de représenter de vastes espaces.
Cassandra Warner a été élevée dans l’État de New York, près d’Albany où sa fascination précoce pour l’architecture fut inspirée par sa pratique du patin à roulette dans le hall en marbre du très futuriste Empire State Plaza (Albany).
Jeremy et Cassandra se sont rencontrés sur les bancs du Rochester Institute of Technology où leurs inspirations communes les ont rapidement amenés à former le talentueux duo : Floto+Warner.
Ils forment une équipe depuis plus de 11 ans et apporte leur vision très spécifique sur chacune de leurs prises de vue.
Que cela soit pour une réalisation de film publicitaire pour Volkswagen ou pour couvrir un sujet sur un des plus grand vide-grenier du monde pour le TIME Magazine, F+W partagent la même sensibilité esthétique.
Leur superbe série appelée «Colourant» immortalise de magistrales projections de liquide coloré en sculptures planant dans les airs. Pour ces photos, réalisées dans une mise en scène théâtrale, le duo d’artiste a choisi le paysage aride du nord du Nevada.
Ces photos époustouflantes ont été prises à une vitesse de 1 / 3500e de seconde, transformant ainsi le non-visible et éphémère en éternel. Illustrant ainsi pleinement l’essence de la photographie: immortaliser le transitoire.

F+W précisent “Il n’y a aucune retouche Photoshop dans nos images, nous les photographions simplement avec un obturateur haute vitesse pour figer l’action. Nous sommes également conscients de l’environnement et la couleur que nous utilisons est non-toxique et est composée de 95% d’eau”.
C’est cette étonnante série qu’A.galerie présentera dans son exposition « Outside » du 26 janvier au 21 mars 2015.

A.galerie présente «OUTSIDE», Bruno AveillanBRUNO AVEILLAN
Bruno Aveillan (né à Toulouse, le 24 février 1968) est un réalisateur, photographe et artiste multimédia français. Diplômé de l’École supérieure des beaux-arts de Toulouse, Bruno Aveillan a notamment réalisé de nombreux films publicitaires pour des marques telles que Guerlain, Cartier, Orange, Perrier, Audi, Nike, Louis Vuitton, Chanel et bien d’autres. Son travail et notamment son approche personnelle de la photo et de la lumière, est régulièrement cité en référence par de grands noms du cinéma. Metteur en scène en 2001 du film pour le lancement du parfum Oxygène de Lanvin il fit travailler pour la première fois à l’écran, Gisele Bündchen. Bien d’autres célébrités se sont également retrouvées derrière son objectif parmi lesquelles on peut citer : Monica Bellucci, Claudia Schiffer, Natalia Vodianova, Sharon Stone, Milla Jovovich, Rachel Weisz, etc.

En 2008, l’entreprise Louis Vuitton fait appel à lui pour réaliser le premier film publicitaire de son histoire, intitulé Where will life take you. D’un format de 90 secondes et traduit en 14 langues, ce film a remporté de nombreux prix dont un Gold Clio Award, un Gold Award aux London International Awards, et un Epica Award. En 2011, son film sur Swarovski a été présentée en avant première à Time Square et au Rockfeller Center à New York. En 2012, Bruno Aveillan réalise le film L’Odyssée pour Cartier. D’une durée exceptionnelle de trois minutes trente, ce film illustre les grands moments de l’histoire de la marque en mettant en scène le voyage surréaliste d’une panthère, animal symbole de Cartier. Présenté en avant première au MOMA de New York et au Grand Palais à Paris, ce film a ensuite été vu en l’espace de trois mois par plus de 160 millions de spectateurs dans le monde. Mais si Bruno Aveillan est l’un des meilleurs réalisateurs de publicité français, il n’en est pas moins un artiste plasticien de talent. Bruno Aveillan a ainsi développé un travail de recherche dense et syncrétique, sous la forme de films expérimentaux et de photographies, au centre desquels les thèmes récurrents de la mémoire et du corps humain jouent des rôles majeurs. Dans sa démarche de plasticien, Bruno Aveillan entend s’éloigner d’une représentation illusoirement réaliste pour privilégier une approche plus impressionniste, fragmentaire et certainement poétique. “Mon travail touche à l’intime, parfois aux frontières de l’abstraction. C’est un panorama mental qui ouvre plus qu’il ne ferme, déploie l’imaginaire du spectateur.” confie l’artiste. Dans une interview au journaliste Stephen Whelan il précise: “Il s‘agit pour moi de proposer des espaces d’incertitudes qui offrent à l’esprit la possibilité de se réapproprier l’instant, à la manière d’un carnet de voyage intuitif et sensoriel.”. Son travail, primé lors de nombreux festivals, a fait l’objet de plusieurs expositions, et plusieurs de ses oeuvres font partie de prestigieuses collections publiques et privées. Bruno Aveillan soutient également l’action d’ONG telles que Reporters sans frontières, la Banque alimentaire, les jeux paralympiques pour lesquelles il a réalisé plusieurs films. Il est également ambassadeur du Heart Fund.

A.galerie
4 rue Léonce Reynaud
75116 Paris
T: +33 6 20 85 85 85
www.a-galerie.fr

Ce contenu a été rédigé par Publié dans  EVENT par , Mots-clés: , , , , ,

A propos de l'auteur

Carine Bovey