de0cf33378d6a5d3_jpg_530x530_q85Inauguré en 1865, le Beau-Rivage de Genève fête en 2015 son 150è anniversaire qui coïncide avec l’arrivée à la tête de l’établissement d’Alexandre Nickbarte-Mayer, représentant de la 5è génération de la famille fondatrice du palace. Cent cinquante années riches en anecdotes et en histoires, dont la famille est fière de perpétrer la tradition, sans oublier de se renouveler à chaque instant.

L’année 2015 ne célèbre pas seulement les 150 ans du palace genevois, mais également l’arrivée à sa tête d’Alexandre Nickbarte-Mayer, représentant de la 5è génération de la famille fondatrice de l’hôtel. Le Beau-Rivage est en effet un des rares établissements en Suisse à être resté entre les mains d’une même famille depuis son ouverture en 1865. Son histoire riche en événements et anecdotes est retracée dans un livre historique, paru cette année à l’occasion de son 150è anniversaire.

slider11 slider21

Parmi les faits marquants, citons par exemple la signature de l’acte constitutif de la Tchécoslovaquie en 1918, l’installation du premier ascenseur en Suise ou la mort de l’Impératrice Sissi qui a rendu son dernier souffle entre les murs de l’hôtel. Depuis 1987, le cinq-étoiles est également le théâtre des ventes aux enchères Sotheby’s, qui a inauguré sa venue par la vente faramineuse des joyaux de la duchesse de Windsor.

Mais ce sont également les célèbres hôtes de l’établissement qui ont contribué à assoir la réputation du palace centenaire. Têtes couronnées d’Europe, gotha américain et artistes de la Belle Epoque ont fait du Beau-Rivage un lieu de villégiature de prédilection. Le roi Louis II de Bavière, le prince Damrong de Siam et Richard Wagner y laissent leurs pantoufles. Ses nombreux salons et salles de conférences acceuillant des délégations du monde entier ont également contribué au développement de Genève en tant que ville internationale.

Suite Beau-Rivage Genève

Le goût de l’innovation, le nouveau CEO du Beau-Rivage l’entretient comme le prouve la rénovation des 5è et 6è étages de l’hôtel qui devrait prendre fin à l’automne 2016, tout comme la modernisation des cinq ascenseurs du palace et du bar L’Atrium d’ici fin 2016. Le palace prévoit également de s’équiper d’un spa d’ici 2017. En attendant, une exposition des trésors cachés du Beau-Rivage sera ouverte au public pendant les mois de juillet et d’août. Cet été, le rendez-vous est également pris sur les terrasses de l’hôtel au bar l’Atrium, au Chat Botté ou au Patara, qui régaleront avec ses spécialités de cuisine respectivement française et thaïe.

www.beau-rivage.ch

A propos de l'auteur

Andrea Machalova
Grande chineuse

Andrea déniche les bons plans dans le dédale de ruelles genevoises comme d’ailleurs et distille les news culture, mode et design pour partager le meilleur sur le web.