Des vertes et des parures !

La haute joaillerie voit la vie en vert et se pare d’émeraudes éblouissantes, de tourmalines vertes, et de couleurs flamboyantes pour l’espoir, l’émotion qu’elles suscitent et les jardins mystérieux qu’elles renferment. Eclatantes de vitalité, elles bouleversent les codes, irradient et se répondent dans un jeu de lumière éblouissant. Loin des tonalités ternes et discrètes, les joailliers lancent un feu d’artifice de couleurs, dans un appel à la joie de vivre et à la beauté.

Par Nathalie Koelsch | Illustrations Carine Bovey

de Grisogono, Illustration © Carine Bovey

De GRISOGONO
De Grisogono a marqué les esprits avec le Constellation, le diamant brut le plus cher du monde! Unique dans l’épopée des diamants extraordinaires, il possède des qualités hors du commun, mesure plus de 6 centimètres de haut, pèse 813 carats et a été découvert en novembre 2015 dans la mine de Karowe, au Botswana, par la société canadienne Lucara Diamond. Très convoitée, cette pierre rare a été vendue 63 millions de dollars au terme d’une enchère vivement disputée. Fascinant, le Constellation possède naturellement toutes les caractéristiques d’une pierre exceptionnelle destinée à entrer dans la légende. Il est doté de toutes les qualités en matière de couleur, de pureté et de poids. Sa taille, qui devrait être achevée mi-2017, probablement réalisée à New York, pourrait révéler l’un des plus gros diamants certifiés flawless au monde. Une pierre fascinante qui procure beaucoup d’émotion avant même d’être taillée.

Bulgari, Chopard, Illustration © Carine Bovey

Bulgari
Depuis les années 1950, Bulgari forge sa prodigieuse destinée au rythme des gemmes colorées qui émaillent ses créations aux teintes de l’Italie. Explorant des associations inédites et des harmonies chromatiques inattendues, Bulgari imagine des bijoux audacieux aux rondeurs sensuelles. Ses collections brillantes, captivantes et hautes en couleur évoquent l’Italie, la beauté de ses paysages, du turquoise de Capri au rose de l’aube sur la Sicile, sans oublier les orangers crépusculaires et les verts profonds des vignobles. «Ispirazioni Italiane» rend un vibrant hommage à l’excellence artisanale, mais également à la voluptueuse taille chestnut, que le joaillier romain affectionne. Les formes opulentes des améthystes, des tourmalines et des émeraudes parent l’ensemble d’une beauté remarquable et singulière, signature d’une vision unique. Bulgari, ou l’excentricité à l’italienne.
 CHOPARD
Avec sa collection «Red Carpet», Chopard repousse les limites de son art. Portées chaque année par les plus grandes actrices sur les célèbres marches du Palais des festivals, ces pièces de joaillerie font appel à la créativité exceptionnelle et à l’expertise de la maison, tout en alliant éthique et esthétique. Partenaire officiel du Festival du film de Cannes depuis 1998, Chopard réalise la collection «Red Carpet», comme une ode à la féminité, pour magnifier les stars lors de leurs apparitions sur le tapis rouge. Plusieurs créations, à l’instar de la bague tourmaline, associent l’or au titane, un matériau novateur à la fois solide et léger, se prêtant volontiers aux décors majestueux et aux formes atypiques. L’utilisation de ce métal permet d’autant plus de fantaisie et d’audace qu’il peut être teinté dans une large palette de couleurs, disparaissant sous le plus fin des sertissages ou rehaussant l’éclat des pierres qu’il enserre. Témoin de cette performance, la bague cabochon tourmaline propose un camaïeu de pourpre entre les rubellites et les améthystes montées sur or rose.

 

Graff, Van Cleef & Arpels, Illustration © Carine Bovey

Graff Diamonds
Plats, ronds, à boucles au tombé sensuel, voluptueux, mutins, les nœuds envahissent les créations de Graff Diamonds. Leur souplesse et la délicatesse de leur mouvement témoignent de l’expertise du joaillier, qui maîtrise les formes et les volumes avec maestria. Leur légèreté s’accorde à merveille à la rigueur et à la beauté spectaculaire des cascades d’émeraudes qu’ils enserrent. Sous l’apparente simplicité de la composition des colliers se cache un savoir-faire exceptionnel. Les boules d’émeraudes, de Zambie ou de Colombie s’échappent des rubans d’or et de diamants pour tomber en chute ou glisser le long des oreilles, formant de somptueux pendants d’oreilles terminés par une briolette de diamant. Les cinq rangs d’émeraudes ovales et de diamants du collier de Graff Diamonds sont exceptionnels de régularité et d’équilibre. Chaque pierre précieuse à la couleur profonde et hypnotique se positionne pour offrir un tombé parfait, tandis que le ruban de diamants noué sur une émeraude retient une pluie de gemmes d’un vert éclatant et qu’un ravissant petit nœud positionné derrière le cou, clôt le collier. Un miracle d’élégance.
 Van Cleef & Arpels
«Emeraude en majesté», un nom enchanteur pour une collection qui témoigne de l’attachement particulier que porte Van Cleef & Arpels à cette gemme si émouvante. A la manière d’un collectionneur, la maison a pris le temps, exigeant, patient et passionné, de chasser les émeraudes d’exception aux quatre coins de la planète. Elle leur rend hommage à travers une bouleversante collection qui dévoile toute leur complexité et leur beauté. Les bagues, les colliers, les bracelets se succèdent à un rythme étourdissant, osant les associations insolites, retrouvant quelques émeraudes issues de gisements anciens de Colombie. Leur matière et leur couleur vibrante d’un vert profond leur donnent ce charme unique, nuancé d’une pointe de bleu caractéristique des mines anciennes de Chivor. Très structurée, la bague nœud expose toute la puissance d’une magnifique pierre colombienne de taille émeraude qui contraste avec la rondeur d’un ruban de diamants et de spinelles noirs.

 

Bucherer, Chanel, Illustration © Carine Bovey

Bucherer
Entre passion et émotion, le diamant trouve sa plus belle expression dans les créations de haute joaillerie «Fancy Diamonds» de l’atelier Bucherer. Brillant de mille feux, les diamants de couleur aussi précieux que convoités irradient d’un éclat particulier. Excessivement rares, ils bénéficient de toute l’attention de la maison Bucherer qui, depuis sa fondation en 1888, leur voue une affection particulière. Ils proviennent pour la plupart des célèbres gisements diamantifères de la mine d’Argyle, en Australie qui offre de temps en temps un de ces diamants d’exception aux heureux privilégiés dont Bucherer fait partie. Les diamants poire fancy yellow ont donné naissance à la collection «Fancy Diamonds», dessinée et réalisée par l’équipe Bucherer, héritière d’un savoir-faire parfaitement maîtrisé. Les cascades de diamants, telles des franges, dansent sur la peau, suivant chaque mouvement avec fluidité, pour un collier au design très contemporain. Serti de sept diamants fancy yellow taille poire, le collier a requis plus de 150 heures de travail pour exprimer toute sa beauté.
 Chanel
Les blés appartiennent aux souvenirs heureux de l’enfance de Gabrielle Chanel. De sa date de naissance, le 19 août, qui coïncide avec la fête des moissons, aux caractères bénéfiques que lui attribuait son père, ses moments de joie sont liés aux blés. Superstitieuse, Chanel en a fait un de ses porte-bonheur préférés qui, sous toutes ses formes, en bronze, en bois ou peint par son ami Dali, envahissait ses demeures. La collection de haute joaillerie «Les Blés de Chanel» célèbre les blés, symbole de prospérité et de créativité, et suit leur cycle de vie. Les épis d’été appellent le début du printemps, illuminés par les diamants, les péridots, les aigues-marines et les émeraudes, qui jouent avec les transparences. Les moissons sont évoquées à travers les variations sur diamants, saphirs jaunes et perles aux reflets dorés par les rayons du soleil estival. La bague « Epi d’été », centrée sur une poire émeraude entourée de saphirs jaunes et de cinq diamants taille rose, exprime toute la force et la grâce de cette période unique qu’est la moisson, un symbole si personnel pour Chanel.

 

Boucheron, Melerio dit Meller, Illustration © Carine Bovey

Boucheron
A travers une brillante interprétation joaillière, Boucheron rend hommage à une nature épanouie, triomphante et généreuse. Ses artisans ont relevé le défi de faire vibrer un lys radiant au cœur jonquille, de sentir osciller un épi de blé doré écrasé de soleil, de transformer des plumes en oiseaux sauvages. Avec panache, Boucheron réussit à saisir l’impression fugace d’une nature prise sur le vif pour la transformer en bijou. La plume de paon appartient aux créations emblématiques de la maison Boucheron. Dans toutes ses déclinaisons, elle est dynamique, mouvante, presque vivante. Dans la collection «26 Vendôme. Le style en héritage», elle illustre un collier en or blanc serti de diamants et réinterprète le point d’interrogation imaginé en 1889. A la fois plumage et feuillage, elle s’enroule délicatement autour du cou à partir d’un torque et se poursuit avec souplesse sur le décolleté. Son diamant taille rose serti dans l’œil de la plume ravive son caractère
romantique et charmant.
 Mellerio dits Meller
Pour sa première collection, Laure-Isabelle Mellerio a souhaité créer des pièces hautes en couleur, volumineuses et tout en contrastes. Renouant avec l’éclectisme et la créativité dont la maison a fait preuve à de nombreuses périodes de son histoire, elle rompt avec le modèle pyramidal des collections actuelles, se détache des critères imposés pour laisser libre cours à son inspiration. A chaque bijou, un style. Cette collection originale met en lumière des gemmes atypiques, comme une très rare rubellite taille émeraude, dont les nuances de rose intense sont rehaussées par l’effet des saphirs taille rose, ou encore une aigue-marine taille émeraude soulignée de saphirs et de pierres de lune. Un saphir padparadscha à la couleur pêche et aux nuances de corail peau d’ange répond à un diamant jaune intense mis en valeur par le noir de l’onyx. La bague Goa, constellée de saphirs, de tourmalines Paraïba et d’émeraudes, dessine un jeu de piste en cercles concentriques
autour d’une émeraude ovale amovible.

Cartier, Dior, Illustration © Carine Bovey

CARTIER
Un coup de baguette magique et «Cartier Magicien» s’ouvre sur des performances joaillières et des métamorphoses inouïes. Entre créations virtuoses, pierres sublimes et matières précieuses, le joaillier n’en finit pas de surprendre, de fasciner et de jouer avec la lumière. Il fait voyager le regard, aimante, dynamise, s’amuse. D’un geste, un collier se métamorphose, un bracelet se transforme. Cartier capture l’émotion qui jaillit des pierres dans un jeu de reflets flamboyants où réfraction et diffraction obéissent à des règles subtiles. Les noms évocateurs de ses bijoux, «Incantation», «Quetzal» ou «Magie Blanche», révèlent la matière, font jaillir tous les mystères enfermés dans les pierres précieuses, s’approprient le mythe aztèque du serpent à plumes aux inquiétantes ondulations. La manchette «Cinétique», aux dessins rayonnants et aux motifs soulignés de laque noire et d’émeraudes, évoque l’esprit Art déco et l’architecture urbaine des grandes cités, chers à Cartier. Un bracelet hypnotique!
 DIOR
Quand Versailles inspire Dior, les miroirs se transforment en bagues, les candélabres ornent les oreilles, les mascarons des portes décorent les colliers. Avec une originalité et une créativité qui n’appartiennent qu’à elle, Victoire de Castellane s’est emparée des détails du faste de Versailles pour les détourner et les transformer en une étonnante collection. Une pampille de lustre se cache derrière le diamant goutte d’un collier, l’embrase d’un rideau des appartements royaux se métamorphose en boucle d’oreille, un nœud s’échappe du décor typique de l’art rocaille, les boiseries de la galerie des Glaces, les cadres d’un miroir, l’agencement graphique des lattes d’un parquet sont détournés pour offrir un Versailles intime. Le classicisme somptueux du château converse avec la création contemporaine, s’entoure de mystère et invite les favorites du roi, comme Mademoiselle de Fontange et son ruban célèbre. Eclairé à la bougie, Versailles fait vibrer l’argent oxydé qui sertit certaines pierres et donne de la profondeur aux bijoux.

Tiffany & Co, Chaumet, Illustration © Carine Bovey

Tiffany & Co.
La célèbre édition du « Blue Book » de Tiffany & Co. réunit une collection de haute joaillerie qui célèbre l’éclat de la nature et l’art de la transformation. Avec une sélection des diamants les plus étincelants et des pierres de couleur les plus recherchées, Tiffany & Co. offre une collection poétique et sensible empreinte de mouvement et de vitalité. Véritable invitation au voyage, chaque pièce de joaillerie possède une part du mystère des grandes profondeurs et scintille sous les reflets changeants de l’océan. Tanzanites, tourmalines, aigues-marines, saphirs et diamants se répondent dans un ballet incessant, et réfractent un sublime spectre chromatique, en constante évolution. Le chef-d’œuvre de la collection est sans conteste cet incroyable collier à triple rang, serti de navettes étincelantes aux irisations surnaturelles. Eblouissantes, ces gemmes vertes et bleues mettent en lumière une aigue-marine inouïe de 52,80 carats.
 Chaumet
Muse éternelle, femme de goût et amoureuse passionnée, Joséphine donnait à ses émotions l’éclat du diamant. La force de ses sentiments a inspiré à la maison Chaumet une collection dans laquelle les pierres parlent d’amour. Faisant écho aux élans de l’impératrice, la collection «Joséphine» perpétue un style à l’élégance subtile, où la tradition se met au service de la création contemporaine et se décline tout en diamants. La bague « Rondes de Nuit », imaginée autour d’un diamant poire aux formes généreuses, dessine des motifs concentriques dans une composition graphique, tandis que brillants et baguettes sculptent les volumes, créent des volutes tout en rondeurs emportées par la légèreté du trait et célèbrent une féminité radieuse. L’art du style hérité de l’impératrice Joséphine s’exprime dans les asymétries et les montures « toi et moi », proposant des portés différents. Sensuelle et délicate, la collection « Joséphine » invite à l’émotion.

Piaget, Illustration © Carine Bovey

PIAGET
Les après-midi d’été sont marqués d’une pierre de couleur, rose, bleue, jaune ou verte, à l’image de cette saison heureuse. Les précieuses gemmes célèbrent la légèreté de la vie ponctuée de moments radieux dans une collection qui explose comme un éclat de rire. « Sunny Side of Life », la collection haute joaillerie de la maison Piaget, ne met en scène que les moments éblouissants dans une géographie rêvée à Palm Springs, à Monte Carlo ou à Palm Beach, là où la vie est une fête, un instant solaire qu’on peut prolonger à l’envie. Dans un enivrant tourbillon de verts, Piaget exprime toute son audace et sa liberté, mariant sans contrainte deux poires émeraudes de Zambie à un feu d’artifice de tourmalines vertes et de grenats démantoïdes, pour donner naissance à un collier d’un raffinement subtil. Sous la palette du joaillier, une lumineuse composition jaillit, élégante et racée, concentré de l’esprit Piaget. —

Ce contenu a été rédigé par Publié dans  JOAILLERIE & HORLOGERIE par , Mots-clés: , , , , , , , ,

A propos de l'auteur

Nathalie Koelsch
Un précieux joyau

Tout ce qui brille, c’est le domaine de Nathalie Koelsch. Experte en joaillerie et haute joaillerie, elle rencontre pour Trajectoire créateurs et designers.