Révélé au grand public il y a tout juste quinze ans dans Donnie Darko, Jake Gyllenhaal – dont le nom reste imprononçable – a su prouver au fil du temps qu’il n’était pas juste une belle gueule. Outre son physique certes avantageux et des abdos en acier – dévoilés dans Prince of Persia –, il a séduit la critique par son jeu d’acteur et son goût pour des rôles extrêmes, tant sur le plan émotionnel que physique. Alors qu’il perd 15 kilos pour camper un reporter impassible et névrosé dans Night Call, il prend autant de muscles pour entrer dans la peau du boxeur Billy Hope dans le drame La Rage au ventre. Abonné aux rôles coups de poing, il sera à l’affiche de Demolition, de Jean-Marc Vallée (Dallas Buyers Club), dès le 4 mai. L’acteur y incarne David Mitchell, un brillant trader chamboulé par la mort tragique de sa femme dans un accident de voiture. Incapable de ressentir de la douleur, il se met à tout déconstruire autour de lui pour retrouver l’essentiel. «Je vais parfois trop loin, comme lorsque j’ai mis un coup de poing dans un miroir pour donner plus d’impact à mes répliques. Le miroir s’est brisé et des morceaux de verre se sont incrustés dans ma main. J’ai dû terminer le film avec plusieurs points de suture. Cette cicatrice est le signe extérieur de mon implication dans mon travail.» Jake Gyllenhaal est le fils d’une scénariste et d’un réalisateur et ce sont ses parents qui lui ont appris à prendre son métier avec sérieux – au point qu’il peut éviter ses proches pendant plusieurs mois pour les besoins d’un rôle. Mais il y a deux personnes auxquelles il n’arrive pas à résister très longtemps; il s’agit de Gloria Ray et Ramona, ses deux nièces – les filles de sa grande sœur, Maggie Gyllenhaal, également actrice, âgées de 2 et 8 ans. S’il semble hésiter à s’engager sérieusement dans une relation, malgré une impressionnante liste de conquêtes allant de Reese Witherspoon à Taylor Swift, le tombeur de 35 ans aimerait bien fonder une famille un jour. «Si vous rencontrez la femme de ma vie, dites-lui de patienter encore un peu», plaisante-t-il, sourire en coin. —

jake-gyllenhaal-2

Ce contenu a été rédigé par Publié dans  RENCONTRES par , Mots-clés:

A propos de l'auteur

Andrea Machalova
Grande chineuse

Andrea déniche les bons plans dans le dédale de ruelles genevoises comme d’ailleurs et distille les news culture, mode et design pour partager le meilleur sur le web.