Rencontrer une des égéries de Richard Mille, c’est un peu comme rencontrer un ami. On se sent à l’aise, la conversation est simple, sans chichis. A quelques minutes du début du tournoi des Ladies Open près de Biarritz, nous avons papoté avec Diana Luna, golfeuse prometteuse de 32 ans, sacrée meilleure joueuse italienne avec pas moins de six titres nationaux et maman à ses heures.

Diana LunaLe golf, une philosophie de vie?
Le golf vous enseigne les vraies valeurs, il oblige à se retrouver face à soi-même… sans tricher. C’est un sport sain qui vous apprend la discipline et l’autocontrôle. Quand vous ratez un coup, même frustrée, vous devez avancer et persévérer. C’est un exercice aussi difficile mentalement que physiquement, mais une belle philosophie de vie, non?

Et ce métier de championne?
Je suis très chanceuse. Je fais un métier qui me passionne. J’ai commencé à jouer au golf tardivement (vers 12 ans), un peu pour imiter mes parents et parce que cela m’amusait…
C’est devenu ma vie.

Comment progressez-vous?
Tous les jours! [Son entraîneur est aussi son mari!] Mais surtout après chaque erreur.
Le golf est aussi un sport d’observation. Chaque partie nous fait progresser; il y a toujours
une position qui peut être améliorée. Alors, on prend le temps de revoir un tournoi en vidéo,
de s’inspirer des meilleurs swings des autres joueurs.

Porter une montre en jouant est rare, ne vous gêne-t-elle pas?
C’est en effet assez rare, mais je porte une Richard Mille, ça facilite les choses! Elle épouse parfaitement mon poignet et est tellement légère que je ne la sens pas.

Racontez-nous cette rencontre!
Richard Mille est un ami. Quelqu’un de simple et passionné, au contraire de ses montres,
qui sont des prouesses de technologie. Alors, quand il m’a proposé de devenir ambassadrice
de la marque, au-delà du plaisir, ce fut un réel honneur.
Peut-on pratiquer le golf
à tout âge?
(Grand sourire) Oui, sans hésiter ! Et je dirais même que c’est un des rares sports que l’on peut pratiquer jusqu’à 100 ans! —

Ce contenu a été rédigé par Publié dans  RENCONTRES par , Mots-clés: ,

A propos de l'auteur

Siphra Moine-Woerlen