Modèle emblématique de la philosophie de Jaquet Droz, la Grande Seconde se pare d’une nouvelle complication horlogère : l’affichage des phases de lune.

Pendant des millénaires, les Hommes ont regardé le ciel. Le soleil, les étoiles, mais également la lune, ont permis à des générations entières de se repérer dans cette aventure inouïe qu’est la lecture du temps. Seul à même de signaler le passage des mois, l’astre emblématique de la nuit a ainsi conquis ses lettres de noblesse auprès des horlogers du monde entier. Complication majeure, les phases de lune célèbrent au poignet cette histoire millénaire commune à tous les continents. En 2017, Jaquet Droz intègre celle-ci sur l’un de ses modèles légendaires, la Grande Seconde, tout en restant parfaitement fidèle à la silhouette de ce garde-temps dont les deux cadrans entrecroisés forment un huit, symbole d’achèvement, de complétude et chiffre fétiche de la Marque aux deux étoiles.

Véritable prodige mécanique, la Grande Seconde Moon est aussi un petit trésor esthétique. Frappant d’emblée par son allure épurée et ses lignes classiques chères à Jaquet Droz, elle se pare sur la version émail ivoire d’un anneau rapporté en or rouge satiné circulaire faisant écho à la lumière du boîtier, de 43 mm de diamètre sur les trois versions proposées. Magique, poétique, la Grande Seconde Moon de Jaquet Droz n’est pas simplement une montre parée des luxueux effets de lumière de l’onyx, de l’or et de l’opalin argenté. C’est aussi une invitation à la contemplation, et à l’interrogation, face au mystère du passage du temps que les hommes ont dompté en levant les yeux au ciel. Parce que depuis toujours, les profondeurs de la nuit sont aussi celles qui n’ont de cesse de donner un sens à la vie.

Ce contenu a été rédigé par Publié dans  JOAILLERIE & HORLOGERIE par , Mots-clés: ,

A propos de l'auteur

Communiqué