Le paon est un oiseau en tenue de gala. Il sait se laisser admirer pour mieux séduire et charmer. Par son allure, il est, dans la nature, une sorte de diva. L’attention des élégantes amoureuses d’horlogerie raffinée est donc naturellement attirée par les trois nouvelles créations Divas’ Dream présentées par Bulgari, qui mettent en avant le motif emblématique du paon – en italien Pavone.

Cet oiseau porteur de symboles apparaît dans de nombreuses représentations depuis plus de quatre mille ans. Au Moyen-Age, il était supposé immortel. Symbole de fertilité et de permanence en Inde, le paon figure également l’arbre de vie au Moyen-Orient. Animal favori de Junon, l’épouse de Jupiter dans la mythologie romaine, sa représentation colorée figure sur de nombreuses mosaïques anciennes.

Nourri aux sources de cet antique patrimoine, le joaillier romain interprète cet emblème majestueux pour le placer au centre du cadran de Divas’ Dream. Le choix est naturel: cette montre sensuelle au caractère très affirmé puise son inspiration dans les motifs en forme d’éventail des mosaïques des thermes de Caracalla. Trois exécutions aux caractéristiques distinctes sont proposées par Bulgari.

La première version sur fond d’aventurine incarne la nuit, et laisse le paon apparaître en toute majesté, très délicatement peint à la main avec de minutieux cloisonnements. Ce travail tout en finesse et précision requiert une vingtaine d’heures pour l’application des 14 teintes nécessaires à la finition d’un cadran exceptionnel. Ils évoquent les plus précieuses mosaïques romaines, dans des tonalités bleutées ‎faisant écho au cadran. L’éclat très net du boîtier en or blanc, sa lunette et ses attaches de bracelet serties de diamants, le bracelet en alligator bleu soutenu et le saphir serti sur la couronne de remontoir forment un ensemble chromatique unique et harmonieux qui met en évidence le motif du paon.
Majestueuse représentation du jour, la seconde version fait apparaître l’oiseau dans toute sa splendeur sur un délicat fond de nacre, sous des étoiles de diamants. Le boîtier en or rose est toujours d’un diamètre de 37 mm, sur un bracelet d’alligator bleu. Chacune de ces montres fines et précieuses est ornée de 135 diamants au total, et s’inscrivent dans le droit fil des créations joaillières de la Maison romaine. Dans les deux versions, la montre est animée du mouvement à remontage automatique développé par la manufacture.

La troisième déclinaison affichant le motif du paon est pour sa part animée par un mouvement encore plus complexe et sophistiqué: un tourbillon squelette à remontage manuel. L’attraction majeure qu’exerce cette montre sur l’imaginaire réunit dans une même montre les qualités d’une grande complication horlogère et l’art des savoir-faire d’exception dont la combinaison met en évidence les jeux de transparence et de lumière grâce au un mouvement totalement ciselé et ajouré. Sertissage des diamants et peinture à la main des motifs du paon composent un ensemble au cœur duquel le majestueux volatile devient partie intégrante de la finition ajourée du mouvement, parfaitement visible grâce aux deux glaces saphir. Un délice d’initié pour l’oeil averti des amateurs de raffinement horloger, mais aussi une découverte hypnotisante pour le regard qui découvre cet art pour la première fois.

Ce contenu a été rédigé par Publié dans  JOAILLERIE & HORLOGERIE par , Mots-clés: ,

A propos de l'auteur

Communiqué