Il y a des gens qui vous font du bien, spontanément, sans qu’on en saisisse, dans un premier temps, la raison. Pedro Ferreira, thérapeute, est de ceux-là. Féru de médecine chinoise, il a intégré depuis quelques mois l’équipe bienfaisante du centre de bien-être genevois, Insens. Passer entre ses mains c’est entamer un processus proche d’une renaissance…  Marie-France Rigataux a testé pour vous.

InsensHarmoniser le corps, l’âme et l’esprit : le propos est ambitieux ! Pourtant tous ceux qui ont eu la chance de profiter d’un traitement de cet acabit en sont tous ressortis troublés. Persuadés qu’il y a un avant et un après, et désireux de revivre l’expérience.

Pratiqué le plus souvent par des profesionnels formés à la médecine chinoise, le soin énergétique est synonyme de rééquilibrage. Physique et émotionnel comme l’explique en préambule Pedro dont la sensibilité est bluffante. Un rééquilibrage qui, pour lui, passe obligatoirement par une association d’acupuncture (dans mon cas une aiguille sera posée au sommet du crâne, au point dit « la grande mer de la tranquilité » pour une relaxation optimale), de toucher thérapeutique, de massage, de reiki et d’acupressure, autant de clefs pour contrôler l’énergie.

Car on est tous, un jour, confrontés à ces pertes d’énergie liées au stress, à des excès de tous genres, à une mauvaise hygiène de vie alimentaire, ou à ces moments de fatigue intense dont on craint de ne jamais pouvoir se débarrasser. Une perte d’énergie qui peut aussi engendrer des moments de déprime, voire de dépression.

Et c’est là que la magie opère. En dénouant les blocages, en agissant sur les points énergétiques, les méridiens, Pedro, qui a aussi entamé des études de psychothérapeute, vient à bout, rapidement, des blocages. En « ouvrant les barrières », il permet à l’énergie de circuler et contribue à nous faire prendre conscience d’un corps trop souvent maltraité. Un mécanisme s’enclenche qui nous aide à retrouver des émotions trop souvent enfouies. La suite est très variable d’une personne à l’autre. Soit une seule séance suffit ; soit plusieurs sont nécessaires dont il arrive qu’on ressorte comme lessivé. En tout cas chamboulé. Mais toujours « réénergisé » dans tous les sens du terme. Pourquoi le massage n’est-il pas inscrit dans les programmes éducatifs ?

Dans mon cas, aucun doute, l’expérience fut très bénéfique. Au point que je n’hésiterai pas à y retourner dans quelques semaines, tout à fait persuadée qu’il ne peut être que salutaire de faire confiance à ces médecines ancestrales dont les effets bénéfiques sont reconnus depuis des siècles.

Insens4

 

 

 

 

 

 

 

La séance de 60 minutes : 150 fr.
De 90 minutes : 200 fr.

Chez Insens, 12, rue Ami-Lullin, Genève. Tél (022) 545 36 85.
www.insens.ch

Ce contenu a été rédigé par Publié dans  BEAUTE par , Mots-clés: , , ,

A propos de l'auteur

Marie-France Longerstay

Experte en beauté, Marie-France Rigataux est aux petits soins avec nos lecteurs. Crèmes, soins, parfums, maquillage, tout est testé ainsi avec elle, plus rien n’aura de secrets.