Alessandro Michele a révélé une nouvelle fois son audace et son incroyable frénésie créative dans son défilé mixte printemps-été 2017. Un défilé théâtralisé où se mêlaient les styles rétro preppy sage et bling chic extravagant. Surprenant mais brillant.

gucci_ss_2017_2

Les silhouettes graciles, aux genres fusionnés, ont déambulé sur un podium enrobé de velours rose. Juchées sur des plateformes vertigineuses et parées de lunettes oversize, elles arboraient des robes enchanteresses recouvertes de volants et de broderies fines. Un véritable périple anachronique et exubérant, gorgé d’influences éclectiques: dorures et brocarts baroques, design seventies, imprimés polychromes, volumes exagérés… Une fusion a priori déconcertante qui résonnait pourtant avec justesse et poésie. Le concept s’affichait aussi sur des tenues plus décontractées, comme les manteaux, les pulls et les sacs, pour une touche urbaine décalée. Le créateur romain a ouvert le bal de cette nouvelle Fashion Week avec un défilé haut en couleur et bouleversant.

www.gucci.com

diaryarticlesingle_w-fs-ss-2017-07_001_default diaryarticlesingle_w-fs-ss-2017-04_001_default diaryarticlesingle_w-fs-ss-2017-05_001_default
diaryarticlesingle_w-fs-ss-2017-08_001_default diaryarticlesingle_w-fs-ss-2017-02_001_default  diaryarticlesingle_w-fs-ss-2017-01_001_default
Ce contenu a été rédigé par Publié dans  MODE par , Mots-clés: , ,

A propos de l'auteur

Aline Lalliard