Le photographe français Benoit Lapray signe une série irréelle intitulée « The Quest for the Absolute » où il transpose la solitude des super-héros dans des paysages naturels. Car oui, quand on part sauver le monde au quotidien, il faut également prendre le temps de souffler.

Perdus au milieu de nulle part, humant l’air frais au sommet d’une montage, absorbés par les pensées, le regard tourné au loin, c’est ainsi que le photographe français Benoit Lapray imagine les super-héros des temps modernes. Sortis de leur contexte habituel en train de terrasser un méchant, Superman, Batman, Spiderman, Thor ou Wonder Woman nous montrent un nouveau visage, serein et pensif. Selon le photographe, « tout être est fragile. […] Tout être doté d’une conscience a besoin de se retrouver un jour face à lui même pour se trouver, se retrouver.»

541525_205471146249078_571763663_n 577957_150373385092188_621645486_n

L’idée de cette série, intitulée «The Quest for the Absolute» (Quête de l’absolu) est née il y a cinq ans lors d’une randonnée en Haute-Savoie. «C’est en prenant la photo d’un paysage incroyable avec ce rocher tenant en équilibre à flan de falaise que m’est venue l’idée de faire apparaître un super-héros en pleine montagne », explique Benoit Lapray. Mais il ne faut pas chercher d’explications philosophiques ou de messages à la série. Celle-ci se veut avant tout esthétique.

10175009_488028897993300_1483928469262815260_nL’artiste a été surpris par le succès phénoménal de son travail qui a fait le tour du monde après s’être retrouvé sur des blogs américains influents. «La série n’est pas terminée et on en parle déjà… je n’ai même rien fait pour ça », s’étonne-t-il. Pourtant, rien d’étonnant à cela quand on sait l’attrait du public pour les héros de nos BD préférées. L’exposition Superheros au Forum Meyrin en début d’année a vu les chiffres de fréquentation exploser. Du jamais vu, s’exclamaient les curateurs. Dans le même sujet, la Maison d’Ailleurs à Yverdon-les-Bains propose jusqu’au 29 septembre l’exposition Superman, Batman & Co… mics!. Plusieurs photos, dessins et sculptures contemporaines dépeigent nos sauveurs du monde préférés sous un angle plus qu’original.

 

En attendant de peaufiner « Quest for the Absolute », pour laquelle le Français a encore plusieurs paysages à exploiter, Benoit Lapray continue de plancher sur « Wild Instinct », une autre série qui lui tient à cœur, et prépare divers autres projets dont un qui pourrait mettre en scène Paris, ainsi qu’un série basée sur des scènes de rue mettant l’accent sur des passant rayonnants.

 

10155856_488712644591592_6378919014964386007_n 1977303_481195735343283_97151055_n 1896884_476168705845986_1063600671_n533095_211926552270204_1731734764_n 1545916_480210768775113_674262288_n 1476350_442750395854484_2115193370_n 521594_150373321758861_851005798_n 405287_150373231758870_1642151452_n  269258_194832087312984_147040885_n 165909_206516466144546_52741356_n 10247480_488744381255085_2996781228304017262_n

304633_269499933179532_603474615_n

A propos de l'auteur

Andrea Machalova
Grande chineuse

Andrea déniche les bons plans dans le dédale de ruelles genevoises comme d’ailleurs et distille les news culture, mode et design pour partager le meilleur sur le web.