Dior vous invite à rejoindre le «Poison Club» pour une Dance Battle unique. Un contenu exclusivement digital, qui prolonge le film publicitaire du parfum «Poison Girl»

New-York, la nuit… On a découvert le film d’un nouveau parfum Dior, un choc frais et sexy, et son héroïne, Camille Rowe. Une Poison Girl qui mène la danse et règne sur la piste. Une tornade blonde cool et ravageuse, mise en scène par So Me et qui a fait des adeptes. Ces images ont conquis les filles du monde entier et leur ont donné envie de danser avec elle…

Dont Acte ! Aujourd’hui, en complément du film publicitaire, Dior innove avec un film et une expérience exclusivement digitale, centrée sur la danse.Une «dance battle» aux images léchées qui déploie un véritable univers Poison Girl. Un clip viral qui met en scène la performance d’une héroïne puissante et sa bande de filles. Il s’accompagne de 5 vidéos Tutos qui invitent le public à s’approprier les mouvements et à reproduire les chorégraphies.

@dior #iampoison #poisondancechallenge #poisonclub

Un Poison Club est né, un club pour danser mais aussi une communauté et un esprit portés par un girl’s gang cool et sensuel. Séductrices et maîtresses du jeu, ces filles n’ont peur de rien à l’image des stars du New Feminism pop qui les inspire. Parce que désormais, laisser un sillage c’est aussi créer une trace digitale à son image. Let’s dance!

Dans la lumière bleutée d’un parking sombre, le gang des Poison Girls est au complet : Camille, Maeva, Eve, Angela… Gueules d’anges, cuir noir et regards provocateurs. Leur chorégraphie est hypnotique, puissante. Leurs pas sont millimétrés, calés sur « No Rebel » un titre de Surkin, le prodige électro de la scène française. Elles nous lancent le défi de les imiter en suivant leurs enchaînements détaillés dans 5 vidéos tutos : Feel the Space, Warm it up, Rise the heat, Own the stage et Poison Kiss. Parce qu’aujourd’hui, quand on a 20 ans, à LA ou à Paris, sur You Tube ou Musically, les « digital natives » de cette trempe-là dansent leurs vies en communauté. Parce qu’être ensemble, c’est être plus cool, plus fortes et plus libres que jamais.

LA DANSE Elle est jeune, belle et cool. Tout le monde s’arrache la chorégraphe anglaise Holly Blakey qui s’est illustrée dans des créations puissantes pour les clips de Florence & The Machine, Ellie Goulding ou Jungle. Elle signe aujourd’hui la chorégraphie des Poison Girls et nous entraîne, dans des tutos efficaces, à les imiter.

LA MUSIQUE Quand la fine fleur de l’électro française rencontre un titan du luxe… Surkin, aka GENER8ION, aka Benoît Heitz fait danser la Poison de Dior sur «No Rebel» , un titre qu’il a composé en exclusivité pour cette vidéo.

Ce contenu a été rédigé par Publié dans  BEAUTE par , Mots-clés: , , ,

A propos de l'auteur

Communiqué