Manufacture Royale,  1770 en acier

Garde-temps préféré
1770 en acier

Du temps perdu?

Alexis Gouten: Et si le vrai luxe était de s’accorder du temps perdu ? Au-delà de la douce nostalgie proustienne, ce temps pour soi, propice à la rêverie et à la création, a permis à de grandes idées de germer dans l’esprit de tant de philosophes et d’inventeurs. Et, en amour, le moment le plus délicieux n’est-il pas celui où l’on rattrape le temps perdu?

2 temps… 3 mouvements?

David Gouten: Cela me fait penser à une belle aventure, celle de Manufacture Royale. Mes mouvements sont dictés par la passion, la rapidité d’action: être présent, surprendre et accompagner mes clients. Foncer, oui, mais toujours à leur propre rythme. Tout est donc une question de temps, du temps qui reste, afin d’être maître de son temps.

L’intemporalité?

Marc Guten: Pour Voltaire, «le temps est la mesure de l’éternité». Les hommes se concentrent sur le temps qui passe mais, pour le temps, nous ne faisons que passer. J’apprends à profiter de chaque instant et à vivre chaque moment dans toute sa plénitude. Manufacture Royale se nourrit aussi de cette intemporalité.

Ce contenu a été rédigé par Publié dans  RENCONTRES par , Mots-clés: , , ,

A propos de l'auteur

Fabrice Eschmann
Gardien du temps

Journaliste spécialisé dans l’horlogerie, Fabrice Eschmann s’informe, sélectionne et interviewe pour que Trajectoire soit toujours en avance sur son temps.