rétrospective Richard Hamilton Tate Modern Trajectoire Magazine d'opinions Luxe n°1 en suisse Romande

Jusqu’au 26 mai 2014, ne manquez pas l’exposition commémorative de l’artiste britannique Richard Hamilton (1922-2011) au Tate Modern et au I.C.A. (Institute of Contemporary Arts) de Londres, sa ville natale.

Texte Marie-Carine Favre

Richard Hamilton, considéré comme l’une des figures fondatrices du Pop Art, fut l’un des pionniers à utiliser la culture populaire ainsi que les médias de masse dans ses créations. C’est à quelque kilomètre de la capitale londonienne, en 1956, que Richard Hamilton utilise le terme de « Pop » dans l’œuvre d’art Fun House (1956). Cette œuvre légendaire sera l’élément clé de la rétrospective au Tate Modern, soit la reconstitution de l’une des premières installations multimédias, regroupant des images de films, affiches, magazines et archives historiques.

rétrospective Richard Hamilton Tate Modern Trajectoire Magazine d'opinions Luxe n°1 en suisse Romande

rétrospective Richard Hamilton Tate Modern Trajectoire Magazine d'opinions Luxe n°1 en suisse Romande

rétrospective Richard Hamilton Tate Modern Trajectoire Magazine d'opinions Luxe n°1 en suisse Romande

Just what was it that made yesterday's homes so different rétrospective Richard Hamilton Tate Modern Trajectoire Magazine d'opinions Luxe n°1 en suisse RomandeParmi les créations emblématiques de l’artiste, vous reconnaîtrez également la pochette blanche du double disque des Beatles The White Album, créé par Hamilton en 1968. Seront également exposés le collage Just what was it that made yesterday’s homes so different, so appealing? créé en 1956 pour le catalogue de l’exposition ”This is tomorrow”, sur lequel apparaît le body builder Irvin Koszewski, vainqueur du concours Mr L.A. en 1954.
The White Album, 1968 rétrospective Richard Hamilton Tate Modern Trajectoire Magazine d'opinions Luxe n°1 en suisse Romande

Pour cette grande première, la rétrospective retrace l’intégralité de l’œuvre expérimental et innovante de Richard Hamilton – des années 1950 à son dernier tableau datant de 2011 – tout en mettant en évidence sa relation avec le design, la photographie et la télévision  et ses nombreuses collaborations avec d’autres artistes majeurs.

www.tate.org.uk/

Interior II 1964 rétrospective Richard Hamilton Tate Modern Trajectoire Magazine d'opinions Luxe n°1 en suisse Romande