© Gregor Hohenberg

© Gregor Hohenberg

Fondée en 1963 par Ole Lynggaard, la maison danoise règne en maître sur la joaillerie scandinave. Fournisseur officiel de la famille royale du Danemark, le joaillier ouvre à la rentrée une première boutique à Paris, place Vendôme, à l’image des lignes qui le caractérisent et d’un luxe dont seuls les Scandinaves ont le secret. Une identité discrète et racée, transmise de père en fille.

Par Delphine Gallay | Photo Gregor Hohenberg et Petra Bindel


DANS LES PAS D’OLE LYNGGAARD

Largement inspirées par les récits de voyages de l’orfèvre, parti à la recherche des techniques joaillières du monde entier aux débuts des années 1960 (Paris, Japon, Inde, Egypte, golfe Persique…), les créations Ole Lynggaard illustrent avec sensibilité les savoir-faire artisanaux, la passion du métier et l’héritage de la nature sous toutes ses formes, et offrent aux femmes la possibilité d’exprimer la diversité de leurs envies au gré des occasions, en étant déclinées, clipsées ou dépareillées. Au fil des années, le style s’impose et séduit les grandes capitales au travers d’une touche scandinave donnée aux pierres précieuses façonnées dans le berceau familial, au cœur des ateliers d’Hellerup, à deux pas de Copenhague. Ici, la fabrication est manuelle et regroupe 45 orfèvres dédiés à la création de pièces uniques. Les débuts du créateur solitaire sont loin, toutefois, l’esprit demeure le même: des valeurs et une philosophie auxquelles la famille Lynggaard, détentrice du flambeau, reste très attachée.

© Petra BindelDE PÈRE EN FILLE
Côté coulisses, les enfants, Charlotte et Søren, désormais aux rênes de l’entreprise familiale accompagnés de leurs époux respectifs, marchent dans les pas de la figure paternelle, prônant ainsi l’excellence et illustrant leur souhait de rester fidèles au patrimoine et à la marque de fabrique du joaillier danois. Charlotte, nouveau visage de la marque, a su avec son temps imposer son charme discret à l’élégante fantaisie des créations Ole Lynggaard. Orfèvre de formation, elle est aujourd’hui à la tête de la direction artistique et conçoit des pièces alliant simplicité, luxe et légèreté à la haute joaillerie. Dans l’air du temps, ses collections à la fois intemporelles et décomplexées sont méticuleusement pensées pour donner vie à des pièces précieuses du quotidien. Elle incarne brillamment la nouvelle génération et est saluée pour ses nombreux talents, pour la justesse de son style et pour l’identité donnée à la griffe depuis qu’elle a rejoint l’affaire familiale.

MÈRE NATURE
Dans le travail de la joaillière, la nature est bien souvent le point de départ de chaque collection. En effet, nombre de ses créations sont inspirées du monde végétal: des arbres en fleurs, une goutte de pluie (Sweet Drops, Dew Drops) ou la courbe délicate d’une feuille… Autant d’inspirations pour l’artiste qui, en digne héritière de son père, puise dans les éléments qui l’entourent. Preuve en est avec les lignes Lotus, Leaf et Nature, trois grands succès de la marque. Formes organiques, modernes et personnalisables sont la clé de la manufacture joaillière. Dans sa dernière collection, Magic Circus, on retrouve l’utilisation de pierres de couleur chères à la marque: pierres de lune, corail, tourmalines, topazes ou bien encore de  sublimes quartz fumés… Autant de couleurs que de déclinaisons pour parer bagues, pendentifs, boucles d’oreilles et bracelets « prêts à porter ou prêts à composer». A chaque pièce son travail d’orfèvre, réalisé à partir d’une sélection d’or blanc, jaune, rose ou noir 18 carats. La ligne Snake, animal fétiche du fondateur, en est la parfaite illustration. La collection du soir se fait hivernale, inspirée par la poésie des froids du Grand Nord; les diamants deviennent flocons ou dessinent un ciel étoilé
(Shooting Stars).

© Gregor Hohenberg

© Gregor Hohenberg

© Petra Bindel

© Petra Bindel

© Petra Bindel

LA TOUCHE SCANDINAVE
Un design résolument scandinave, où chaque détail est pensé pour trouver le juste équilibre entre minimalisme, finesse des lignes et luxe raffiné. Le bijou se fait élégant et moderne, avec la grande particularité de pouvoir être personnalisé et porté librement, apportant ainsi une touche de féminité et de caractère à la femme d’aujourd’hui et de demain. Le secret du joaillier danois se résume peut-être tout simplement à la poésie des couleurs et des contrastes. Ole Lynggaard, officiellement retiré, continue aujourd’hui d’insuffler à sa fille Charlotte et à ses artisans la maîtrise et la passion du métier, mais cette fois-ci dans l’ombre, laissant ainsi carte blanche à ses enfants pour étendre la renommée de la marque à travers le monde. Seule constance en cette année 2016: les valeurs de savoir-faire, d’excellence et d’harmonie qui font la réussite de la maison depuis plus de cinquante ans. Un déploiement international, un flagship store place Vendôme, la famille royale comme client… Ole Lynggaard, ou le portrait d’une Scandinavian success story. —

Ole Lynggaard, Magic Circus Ole Lynggaard, Magic Circus
Ole Lynggaard, Magic Circus  0012_image_brandbook_2016_rgb-web_high





Ce contenu a été rédigé par Publié dans  JOAILLERIE & HORLOGERIE, RENCONTRES par , Mots-clés:

A propos de l'auteur

Delphine Gallay