Après Le Palais Royal ouvert en 1992, Serge Lutens inaugure un deuxième point de vente hors du commun et ceci dans la capitale moscovite. Un huit-clos chargé en histoire renfermant une ambiance feutrée. Une inauguration qui augure l’ouverture d’autres points de vente de part le monde.

Si la boutique de Paris rappelle l’époque du Directoire et de L’affaire du courrier de Lyon, celle de Moscou, proche du Bolchoï, est un lieu clos, qui s’ouvre sur le constructivisme et le suprématisme des années rouges de l’après révolution d’Octobre. Sise au numéro 14 de Neglinnaya, la même rue qui, au 10, présentait la parfumerie des Romanoff et de la Russie blanche, on y pénètre comme dans un temple: matières lisses, du métal de l’or, du marbre taillé, le noir y est dominant, les murs scintillent de luxe.

La marque était déjà présente en Russie dans 200 point de ventes, grandes enseignes de luxe, Tsum et Gum, et chez Ile de Beauté, un distributeur partenaire de Sephora. Mais comme Saint-Petersbourg, la capitale russe offre un terrain propice aux parfumeries à l’ancienne , véritables cabinets de curiosité, adaptées à la vente de flacons précieux et rares. Ceux de la nouvelle ligne « Section d’or » de Serge Lutens sont compris entre 450 et 600 francs suisses.

Serge Lutens Moscou

Serge Lutens Moscou

Serge Lutens, photo Maxim Marmur

Serge Lutents, photo Maxim Marmur

Serge LutensSerge Lutents, photo Maxim Marmur
Serge Lutens Moscou Serge Lutens Moscou

fr.sergelutens.com

Ce contenu a été rédigé par Publié dans  BEAUTE, MODE par , Mots-clés: , , , , , ,

A propos de l'auteur

Alexis Trevor
Webaholic

Fan de cinéma et de BD, Alexis est autant geek qu’adepte des nouveaux coins branchés. Entrez dans son univers déjanté.