A quoi ressemble la journée de l’homme d’aujourd’hui ? Elle est rythmée, séquencée, placée sous le signe de l’efficacité et de la démultiplication des échanges. Paré à chaque éventualité, le garde-temps se doit de répondre présent, dans sa fonctionnalité comme dans son design.

C’est sur la base de ce postulat que Parmigiani Fleurier a revisité l’une des montres phare de la ligne Tonda. Le nouveau design du Métrographe l’inscrit désormais dans un registre plus dynamique, nourri de références horlogères. Il conserve un répertoire urbain et expressif, sa signature première. Mais  de nouvelles indications comme le tachymètre, les proportions de compteurs revisitées, expriment son appartenance à la tradition des chronographes, avec ce goût prononcé de la bienfacture que recherchent les hommes en quête de sens.

Entièrement polie, le boîtier accueille deux coloris de cadrans, un argenté blanc brillant ainsi qu’un oxydé noir, obtenus selon les procédés mis au point par les cadraniers de la Manufacture. Le cadran noir présente une décalque en or rose poudré qui fait écho aux aiguilles des deux compteurs façonnées dans ce même métal aux reflets chaleureux. Au cadran blanc correspondent des aiguilles bleuies. Sous les appliques et dans les compteurs, le décor azuré est réalisé avec un peigne qui ôte une infime quantité de matière. Ce décor créée un effet concentrique qui strie le cadran en lui apportant du relief.

Le cadran demeure animé par la présence forte des compteurs des heures et des minutes, mais leurs proportions sont recalculées pour une lecture directe plus efficace. La partie extérieure du 8 est désormais marquée par une légère surélévation de matière, plutôt qu’un aplat de matière luminescente. Volume, souci du détail même presque imperceptible contribuent à la personnalité du cadran. Il en est ainsi du chiffre « 1 » rouge du quantième, un stimulus subtil que Parmigiani Fleurier a réinstauré sur le Métrographe. De concert avec le chronographe, l’échelle tachymètre qui en appelle à la vitesse est un vecteur supplémentaire d’énergie du design.

Toujours côté cadran, les aiguilles bombées apportent de la brillance. La double aiguille à 3 heures avait déjà pu être appréciée sur la Tonda Chronor Anniversaire présentée à l’occasion des 20 ans de la Maison. Sans être trop appuyée, la présence du bleu sur certaines aiguilles fait référence à l’horlogerie de tradition, tandis que les index retravaillés ancrent la pièce dans une veine contemporaine.

Le Métrographe est animé par le mouvement à remontage automatique PF315 doté d’un module additionnel chronographe. Réalisé au sein du pôle transversal de la Manufacture, ce mouvement présente des ponts décorés «Côtes de Genève ». Cette pièce est disponible avec deux versions de bracelet, une option cuir élégante et légère au porter, une autre en acier au registre sport-chic.

Conjugué à de nouveaux atouts stylistiques qui lui apportent une vigueur accrue, l’esprit du Métrographe persiste et signe, en accord avec son temps.

Ce contenu a été rédigé par Publié dans  JOAILLERIE & HORLOGERIE par , Mots-clés: ,

A propos de l'auteur

Communiqué